Translate

samedi 19 septembre 2015

Hongrie: le Maïdan est en cours, la frontière doit sauter

Hongrie: le Maïdan est en cours, la frontière doit sauter

 

 

La Hongrie avait annoncé qu’à partir du 15 septembre la frontière serait fermée pour les immigrés illégaux, qui risquent donc d’être arrêtés s’ils sont bien en situation irrégulière. Or, cette position est actuellement inacceptable au regard des lignes européennes dictées par l’Allemagne. Donc le verrou doit sauter. Après peu importe. Le principe est important: la frontière doit céder. Et l’on voit la même technique de Maïdan aux portes de l’Europe, justement pour faire sauter la porte. Voyons cela en images.

Les autorités hongroises affirment que les personnes qui attaquent la frontière entre la Serbie et la Hongrie ne sont pas des migrants. Ils ne cherchent pas à passer pacifiquement, ils sont agressifs. C’est le fait de pouvoir passer en situation irrégulière qui semble étrangement être fondamental.

Voici le début des émeutes: 

 

Vidéo:  https://www.youtube.com/watch?v=aryPve6Hf5A


ou encore: 

 

Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=gJWOVzpRBfM

 

Donc au premier rang, vous avez de jeunes gens, agressifs, masqués, qui provoquent les forces de l’ordre pour les faire réagir. Derrière, il y a les femmes et les enfants. Ils servent de caution. Les forces de l’ordre ne doivent pas pouvoir se défendre contre les premiers rangs, car sinon ils risquent de toucher ceux qui sont derrière. Et s’ils le font, les caméras sont prêtes pour montrer le visage des martyres et stigmatiser la politique de la Hongrie.

migrants Hongrie1 20150919

Et en effet, ça dérape violemment. Le but est atteint. Et regardez sur cette vidéo là, vers la 17e seconde, vous voyez des tentes avancer à couvert pour protéger l’attaque. Ils furent formés, comme le furent ceux de Kiev. Les moyens étant adaptés au but à atteindre. Regardez:

Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=3UgYhrfgZzk

 

La Hongrie est montrée comme le pays agresseur, car des enfants sont touchés.

Finalement, 150 blessés, oui c’est beaucoup. Et 30 policiers aussi furent touchés.

La provocation semble très bien organisée.

Pourquoi faire brûler des pneus si vous voulez demander l’asile politique dans le pays que vous attaquez? Ça ne vous rappelle rien comme image de « manifestant pacifique »?

e3b9a01f7f1b1aeefd78fc3ecefda81e

Ici, environ 5000 migrants à la frontière de la Serbie avec la Croatie (ils y furent amenés par bus par les autorités serbes) prennent d’assaut un train

migrants Hongrie2 20150919

Ici, un groupe de migrants veut attaquer la frontière hongroise avec un tracteur

Tout montre que le comportement des immigrés clandestins a beaucoup changé. Car si on peut les appeler migrants, ce ne sont certainement pas des réfugiés tant qu’ils n’en ont pas fait la demande et obtenus le titre (en moyenne 90% de refus), mais dans tous les cas ce sont des immigrés clandestins. Ce par ailleurs ils tiennent par dessus tout. Pour forcer la frontière. Avant, ils passaient discrètement par petits groupes, la nuit de préférence, pour ne pas être remarqués par la police. Maintenant ils attaquent de jour, utilisant en protection les femmes et les enfants derrière eux. Quel courage messieurs!

Et ce qui est intéressant, c’est que l’Etat, quel qu’il soit, ne doit pas réagir, sinon il a un Maïdan pour faire sauter le verrou de la frontière. Faire sauter « l’Etat ». Rappelez-vous la Macédoine, le verrou a sauté et l’on n’en parle plus. La Hongrie résiste, elle est sous le feu des projecteurs.

Et les journalistes ont fixé leurs objectifs dans un seul sens:

1442433721_cpcjjy6woaevat2

Et du coup ce sont ces images qui restent:

1442483181_snimok

Ce qui est également révoltant, c’est que les faibles sont cyniquement pris en otages, envoyés au combat sans avoir le choix. Ils sont utilisés. Mais ce n’est certainement pas indiqué dans le manuel du parfait petit migrant qui leur est distribué par une ONG européenne en Turquie.

 

Extraits: wikistrike.com