Translate

samedi 19 septembre 2015

Sous-marin nucléaire US en Ecosse: un message pour Moscou

 

Le sous-marin nucléaire américain Wyoming est arrivé dans une base militaire en Ecosse, conformément aux accords entre les Etats-Unis et le Royaume-Uni. Selon le Washington Free Beacon, Washington cherche ainsi à faire comprendre à la Russie que la Grande-Bretagne est sous leur "parapluie nucléaire".

Le sous-marin nucléaire américain Wyoming est arrivé dans une base militaire en Ecosse. Selon le journal américain The Washington Free Beacon, normalement, on ne rend pas publique les informations concernant le déplacement de sous-marins. Mais cette-fois-ci, cette déclaration doit servir de "message stratégique pour Moscou".

L'itinéraire de ce sous-marin qui porte 24 projectiles nucléaires Trident II doit traduire la proximité existant entre Washington et Londres au niveau militaire. Selon des sources militaires, cette visite a été planifiée il y a longtemps et elle ne vise pas d'adversaire concret.

Le sous-marin est arrivé au Royaume-Unis après les déclarations du Pentagone selon lesquelles la Russie construit un drone sous-marin pour lancer des armes nucléaires sur des ports et des zones côtières dans le cadre du projet "Kanyon".

Le Washington Free Beacon rappelle que la Russie intensifie son potentiel nucléaire en construisant des sous-marins de classe "Yassen" et "Boreï".

Source: Sputnik

Pentagone: le plan d’actions militaires contre la Russie

 



Le ministère américain de la Défense élabore un nouveau programme d’action militaire contre la Russie, déclare l’édition américaine Foreign Policy, se référant aux sources du Pentagone et du département d’Etat.

C’est la première fois que le Pentagone lance l’élaboration d’un programme semblable depuis l’écroulement de l’URSS en 1991. Le projet prévoit deux variantes – les actions des Etats-Unis au sein de l’Otan et hors de l’Alliance. Les cybermenaces de la part de Moscou sont aussi prises en compte, remarque l’édition.

Selon le haut responsable de la défense, le nouveau programme se concentre sur ce que les États-Unis pourraient faire dans le cadre de l'Otan si la Russie attaquait l'un des Etats membres de l'Alliance. L’autre variante prévoit les actions indépendantes des Etats-Unis. Les deux versions du programme d'urgence mises à jour se concentrent sur la possibilité d’une invasion russe dans les pays baltes, scénario considéré par le Pentagone comme le plus probable. Ainsi, les deux variantes du programme envisagent la Russie comme un agresseur.

L’édition cite le général Joseph Dunford, notant que la Russie représente une "menace existentielle" pour les États-Unis, et affirme que l'Amérique doit faire davantage pour se préparer à la guerre avec la Russie.


En d'autres termes, le Pentagone ne prévoit pas un scénario selon lequel la Russie ne parviendrait pas à saisir une partie du territoire de la Baltique. Le secrétaire à la Défense Ashton Carter a annoncé cet été que les Etats-Unis enverraient des dizaines de chars, de véhicules blindés et d’obusiers aux pays baltes et en Europe de l'Est pour protéger le territoire de l'Otan.

En guise de conclusion l’édition remarque qu’actuellement, les plans du Pentagone demeurent des plans. Mais ils visent à démontrer à la Russie que les Etats-Unis ne restent pas les mains croisés.

Il est à noter que quelques heures avant la publication de l’article de Foreign Policy sur la préparation du programme d'actions militaires des Etats-Unis, le ministère russe de la Défense a annoncé que les ministres russe et américain de la Défense Sergueï Shoïgou et Ashton Carter ont convenu d’une reprise des échanges entre les militaires de leurs pays respectifs.


Source: Sputnik

Hongrie: le Maïdan est en cours, la frontière doit sauter

Hongrie: le Maïdan est en cours, la frontière doit sauter

 

 

La Hongrie avait annoncé qu’à partir du 15 septembre la frontière serait fermée pour les immigrés illégaux, qui risquent donc d’être arrêtés s’ils sont bien en situation irrégulière. Or, cette position est actuellement inacceptable au regard des lignes européennes dictées par l’Allemagne. Donc le verrou doit sauter. Après peu importe. Le principe est important: la frontière doit céder. Et l’on voit la même technique de Maïdan aux portes de l’Europe, justement pour faire sauter la porte. Voyons cela en images.

Les autorités hongroises affirment que les personnes qui attaquent la frontière entre la Serbie et la Hongrie ne sont pas des migrants. Ils ne cherchent pas à passer pacifiquement, ils sont agressifs. C’est le fait de pouvoir passer en situation irrégulière qui semble étrangement être fondamental.

Voici le début des émeutes: 

 

Vidéo:  https://www.youtube.com/watch?v=aryPve6Hf5A


ou encore: 

 

Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=gJWOVzpRBfM

 

Donc au premier rang, vous avez de jeunes gens, agressifs, masqués, qui provoquent les forces de l’ordre pour les faire réagir. Derrière, il y a les femmes et les enfants. Ils servent de caution. Les forces de l’ordre ne doivent pas pouvoir se défendre contre les premiers rangs, car sinon ils risquent de toucher ceux qui sont derrière. Et s’ils le font, les caméras sont prêtes pour montrer le visage des martyres et stigmatiser la politique de la Hongrie.

migrants Hongrie1 20150919

Et en effet, ça dérape violemment. Le but est atteint. Et regardez sur cette vidéo là, vers la 17e seconde, vous voyez des tentes avancer à couvert pour protéger l’attaque. Ils furent formés, comme le furent ceux de Kiev. Les moyens étant adaptés au but à atteindre. Regardez:

Vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=3UgYhrfgZzk

 

La Hongrie est montrée comme le pays agresseur, car des enfants sont touchés.

Finalement, 150 blessés, oui c’est beaucoup. Et 30 policiers aussi furent touchés.

La provocation semble très bien organisée.

Pourquoi faire brûler des pneus si vous voulez demander l’asile politique dans le pays que vous attaquez? Ça ne vous rappelle rien comme image de « manifestant pacifique »?

e3b9a01f7f1b1aeefd78fc3ecefda81e

Ici, environ 5000 migrants à la frontière de la Serbie avec la Croatie (ils y furent amenés par bus par les autorités serbes) prennent d’assaut un train

migrants Hongrie2 20150919

Ici, un groupe de migrants veut attaquer la frontière hongroise avec un tracteur

Tout montre que le comportement des immigrés clandestins a beaucoup changé. Car si on peut les appeler migrants, ce ne sont certainement pas des réfugiés tant qu’ils n’en ont pas fait la demande et obtenus le titre (en moyenne 90% de refus), mais dans tous les cas ce sont des immigrés clandestins. Ce par ailleurs ils tiennent par dessus tout. Pour forcer la frontière. Avant, ils passaient discrètement par petits groupes, la nuit de préférence, pour ne pas être remarqués par la police. Maintenant ils attaquent de jour, utilisant en protection les femmes et les enfants derrière eux. Quel courage messieurs!

Et ce qui est intéressant, c’est que l’Etat, quel qu’il soit, ne doit pas réagir, sinon il a un Maïdan pour faire sauter le verrou de la frontière. Faire sauter « l’Etat ». Rappelez-vous la Macédoine, le verrou a sauté et l’on n’en parle plus. La Hongrie résiste, elle est sous le feu des projecteurs.

Et les journalistes ont fixé leurs objectifs dans un seul sens:

1442433721_cpcjjy6woaevat2

Et du coup ce sont ces images qui restent:

1442483181_snimok

Ce qui est également révoltant, c’est que les faibles sont cyniquement pris en otages, envoyés au combat sans avoir le choix. Ils sont utilisés. Mais ce n’est certainement pas indiqué dans le manuel du parfait petit migrant qui leur est distribué par une ONG européenne en Turquie.

 

Extraits: wikistrike.com

vendredi 18 septembre 2015

Dernière Heure! Des militants islamiques Moudjahidines ont attaqué des tanks russes en Syrie! Quelle sera la réponse de la Russie?

Après l`avoir observé, la Russie a déployée des troupes, des hélicoptères, des avions de chasse et des tanks dans l`Ouest de la Syrie et cela est un  “ changeur de donne du Moyen-Orient, ” selon l`Institut de la Recherche de Guerre de Washington dans son bulletin de jeudi. 
Maintenant, nous avons une nouvelle de dernière heure que l`armement de la Russie a été attaqué. Comment la Russie réagira-t-elle? Il y a des bruits de tambours et rumeurs de  guerre...!

Source: beforeitsnews
Traduction Benoit Godin

Dossier Migrants...suite: Le ton monte entre Croatie et Hongrie



 
Après la Hongrie, la Croatie ferme à son tour ses frontières. La Croatie, saturée, achemine les migrants vers la Hongrie ait fermés sept passages frontaliers. Les demandes d'asiles au sein de l'Union européenne ont bondi de 85 % par rapport à 2014. 
 

Ce vendredi, les autorités sont débordées face à l'afflux de migrants et les pays de l'Union européenne envisagent tour à tour la fermeture de leurs frontières. En Croatie, notamment, la situation est intenable et les capacités d’accueil sont saturées.

La Croatie ferme 7 de ses 8 points de passage

Aux portes de l’espace Schengen, le verrou se resserre pour les migrants. Alors que Zagreb, hier encore accueillante, a fermé 7 de ses 8 points de passage à la frontière avec la Serbie. Il ne reste plus qu’un point de passage accessible, sous haute surveillance. 

 

Les autorités croates ont par ailleurs entamé l'acheminement des migrants du Moyen-Orient se trouvant sur son sol vers la frontière avec la Hongrie, a déclaré à l'AFP un responsable du ministère de l'Intérieur.

Plus de 11.000 migrants sont entrés sur le sol croate par la Serbie depuis mercredi matin, a indiqué jeudi soir le ministère croate de l’Intérieur. Zagreb s’attend à un afflux de plus de 20.000 personnes dans les deux prochaines semaines et redoute une situation « hors de contrôle ». Les migrants tentent ensuite de rejoindre la Slovénie en train et entrer ainsi dans l’espace Schengen.

 

Signe de la tension actuelle, le ministre hongrois des Affaires étrangères Peter Szijjarto a accusé la Croatie d'encourager les migrants, présents sur son territoire, à violer la loi, en les acheminant à la frontière avec la Hongrie qu'il franchissent illégalement. "Au lieu de respecter les règles en vigueur dans l'UE, ils (Zagreb) encourage les masses à violer la loi, car franchir illégalement une frontière c'est violer la loi", a déclaré M. Szijjarto à Belgrade à l'issue d'un entretien avec son homologue serbe Ivica Dacic et le ministre serbe de l'Intérieur Nebojsa Stefanovic.


Source: lesechos.fr

Attaque nucléaire sous fausse bannière ( false flag ) à New-York ou Chicago pour le 23 Septembre?


Il semblerait qu`une attaque nucléaire sous fausse bannière soit planifiée vers le 23 Septembre 2015, cette information ayant été chiffré dans plusieurs médias, comme le 9/11 l`avait été en 2001.

 

Je vous suggère fortement de regarder la vidéo, laquelle pointe clairement vers la date du 23 Septembre et fait référence à une bombe nucléaire, comme par instance dans un exposé d`Obama disant qu`il redoutait plus une bombe nucléaire à Manhattan NY que des attaques par la Russie ou l`Iran. Ou bien, à la fin de l`épisode du dessin animé American Dad et dans lequel on mentionne 3 fausses bannières pour 2015, dont les 2 premières se sont effectivement produites. Il ne reste que la bombe nucléaire sur la ville de Chicago!!! .


Ou bien encore, le clip récent de Madonna, Ghost Town, dans lequel le début du clip débute avec une bombe nucléaire sur New-York avec des signes très explicatifs, et même les lyriques de sa chanson semblent se connectés avec un évènement à venir, soir la venue du Grand Déceveur, Satan.

 

Est-ce pour ces raisons que le Service Secret des Renseignements ont avisé le Pape de ne pas se présenter aux États-Unis la semaine prochaine, car sa vie serait en danger et que la majorité des agents qui assureraient sa sécurité ont demandé d`être exclus de cette attribution?


C`est à suivre...


Source: beforeitsnews.com

Traduction Benoit Godin


jeudi 17 septembre 2015

Assad passe à l`offensive, bombarde la " Capitale " de l`EI, déploie de nouvelles armes russes!

Le militaire Syrien a récemment commencé à utiliser de nouveaux types d`armement aérien et terrestre fournis par la Russie, info reçu jeudi par  une source militaire à Reuters. Ceci souligne l`accroissement du support Russe à Damas, ce qui est alarmant pour les États-Unis.

 

" Ces armes sont hautement efficaces et très précises pour toucher la cible, "  a répondu la source à propos de la question du support de la Russie.   " Nous ne pouvons point mentionner les types d`armes, que cela soit aérien ou terrestre. "

 

Voici des photos satellites montrant ces armements au sol de l`aéroport.

 

 

 

 Extrait: zeroedge.com

Traduction Benoit Godin

Pyongyang dit améliorer en qualité et en quantité ses armes nucléaires

 



La Corée du Nord a annoncé mardi que ses scientifiques "ne cessent d'améliorer tant en qualité qu'en quantité le niveau des armes nucléaires" et qu'ils faisaient quotidiennement des innovations dans le domaine de la recherche et de la production.

Pyongyang a confirmé i la reprise des activités normales du complexe nucléaire de Yongbyon, qui compte notamment un réacteur considéré comme sa principale source de plutonium à usage militaire.

Cette annonce intervient au moment où de nombreux observateurs craignent que la Corée du Nord ne lance prochainement une nouvelle fusée, ce qui constituerait une violation des résolutions des Nations unies.

Séoul a ainsi mis en garde mardi son voisin du nord contre une telle éventualité, qui serait vécue au sud comme "un acte grave de provocation".

Dans une interview à l'agence officielle KCNA, le directeur de l'Institut de l'énergie atomique de Corée du Nord a indiqué que toutes les installations du complexe nucléaire de Yongbyon avaient "repris des opérations normales".

Figure en particulier parmi ces installations son réacteur de cinq mégawatts qui est selon des experts capable de produire environ six kilogrammes de plutonium par an, soit une quantité suffisante pour une bombe nucléaire.

Le réacteur de Yongbyon avait été fermé en 2007 dans le cadre d'un accord échangeant désarmement contre aide mais la Corée du Nord a commencé des travaux de rénovation après son dernier essai nucléaire en 2013.

Le directeur de l'Institut de l'énergie atomique, dont le nom n'a pas été précisé par KCNA, a indiqué que les scientifiques et techniciens nord-coréens avaient "constamment amélioré" les installations nucléaires du pays.

"Si les Etats-Unis et les autres forces hostiles continuent à mettre en oeuvre leur politique hostile irresponsable, (la Corée du Nord) se tient prête à riposter à n'importe quel moment avec l'arme nucléaire", a-t-il dit.

  

Source:almanar.com.lb

Dossier migrants... suite: La Croatie place son armée en état d'alerte


La présidente croate Kolinda Grabar-Kitarovic a demandé jeudi à l'armée de se tenir prête, si nécessaire, à protéger les frontières nationales contre l'afflux de migrants illégaux, rapporte l'agence de presse locale Hina.


Migrants: Amnesty International dénonce l'absence de réponse européenne

"La présidente croate a rencontré le chef d'état-major et demandé un relèvement du niveau d'alerte de l'armée afin qu'elle soit prête, si nécessaire, à protéger les frontières contre l'immigration illégale", précise l'agence, cité par Reuters.

Depuis mercredi matin, plus de 7.000 migrants sont entrés en Croatie en provenance de la Serbie après la fermeture par la Hongrie de sa frontière avec ce dernier pays.

Le ministre croate de l'Intérieur a indiqué dans la journée que son pays ne pouvait plus accueillir de migrants pour l'instant, ses capacités d'accueil étant saturées.

Une fille passe sous le fil de fer barbelé

Hongrie: des enfants pris dans les barbelés rasoirs

Des centaines de migrants, qui se trouvaient dans la ville frontalière de Tovarnik, ont échappé à la surveillance des services de police et ont poursuivi leur périple à pied le long de voies de chemins de fer ou à travers champs, a indiqué un journaliste de Reuters.

"Ils veulent nous envoyer dans des camps et nous ne voulons pas cela", a expliqué un migrant.


Source: french.sputniknews.som

Le nord de la Califorie brûle, une deuxième victime est rapportée


 

Les incendies qui frappent le nord de l'État ont fait une deuxième victime, dans le comté de Calaveras, ont annoncé les autorités sans donner plus de détails. Les flammes ont déjà détruit 800 maisons et forcé l'évacuation de 20 000 personnes. Il y a 33 feux de forêts présentement actifs en Californie.

Source: Reuters

mercredi 16 septembre 2015

Un sous-marin russe avec 20 missiles balistiques intercontinentaux et 200 ogives nucléaires se positionne en Syrie .


                                                        
Le plus grand sous-marin du monde, le Dmitri Donskoï (TK-208), Typhon selon les codes de l’OTAN, est parti en direction de la Méditerranée et est destiné à la côte de la Syrie, selon des rapports exclusifs des sources militaires et du renseignement de DEBKAfile.  A bord du sous-marin, il y a 20 missiles balistiques intercontinentaux Bulava (SS-N-30 selon les codes de l’OTAN) avec une estimation jusqu’à 200 ogives nucléaires.  Chaque missile, avec une portée rapportée de 10.000 kilomètres, peut transporter de 6 à 10 ogives nucléaires MIRV.
Le sous-marin de la Russie est parti de sa base en Mer du Nord, le 4 septembre, escorté par deux navires de guerre anti-sous-marins. Leur arrivée à destination dans 10 jours complètera le nouveau déploiement militaire russe en Syrie.
L’introduction par le président Vladimir Poutine d’une force nucléaire dans les eaux de la Syrie construit ce qui, au début, ressemblait à une opération pour fortifier le régime de Bashar al-Assad de Damas dans une expédition militaire capable d’une confrontation aérienne et maritime avec les forces américaines au Moyen-Orient.
Le secrétaire d’État des États-Unis, John Kerry, en a suggéré autant, samedi 5 septembre, quand il a exprimé ses préoccupations au sujet des informations « d’une augmentation de l’accumulation militaire en Syrie » de la Russie dans un appel téléphonique au Ministre des Affaires Étrangères de la Russie, Sergueï Lavrov.  Le Département d’État a rapporté : « Le Secrétaire a déclaré clairement que si ces rapports étaient exacts, ces actions pourraient aggraver encore le conflit, en conduisant à une plus grande perte de vies innocentes, en augmentant les flux de réfugiés et en risquant une confrontation avec les opérations de la coalition contre l’État Islamique d’Irak et du Levant (ISIS) en Syrie. »
John Kerry faisait allusion à l’ingérence potentielle de la Russie avec des frappes aériennes de la coalition dirigée par les États-Unis contre l’État Islamique d’Irak et du Levant (ISIS) en Syrie.
Les sources de Debkafile à Washington et à Moscou indiquent que l’envoi d’un sous-marin nucléaire dans les eaux syriennes est pris comme un message fort que le Kremlin ne laissera pas les États-Unis entraver son intervention militaire dans le conflit syrien et que le Kremlin a l’intention d’aller aux extrêmes pour garder la voie ouverte pour les troupes russes dans le pays déchiré par la guerre.
Cette situation a parcouru un long chemin au-delà des intentions de l’administration Obama lorsque les pourparlers américano-russes ont d’abord été tenus pour les forces américaines en poste en Turquie et en Irak, avec les troupes russes arrivant en Syrie, pour lancer un effort combiné contre l’État Islamique.  Ces pourparlers n’ont abouti à rien.
Dans son bulletin de vendredi le 11 septembre, DEBKA hebdomadaire 678 révèlera pour la première fois comment Poutine a l’intention d’utiliser les forces russes qu’il consigne en Syrie, leur planification opérationnelle, leur coordination militaire avec l’Iran et, surtout, comment la nouvelle intervention de la Russie en Syrie peut avoir un impact sur les politiques des États-Unis au Moyen-Orient et pour Israël.
Source : DEBKA file.com

Le centre du Chili touché par un séisme de magnitude 8,4 et un puissant tsunami menace

Les Chiliens évacuent Valparaiso à la suite de l'alerte au tsunami.
Des vagues de plus de 4 mètres ont commencé à frapper certaines régions côtières du Chili vers 21h (heure de Montréal), à la suite du du tsunami provoqué par le puissant séisme de mercredi soir, qui a fait au moins deux morts et une dizaine de blessés.
 
Un séisme de 8,4 degrés de magnitude s'est produit mercredi au large du Chili et a été ressenti à Santiago, rapporte le Centre national des séismes du Chili, tandis que le centre américain de veille sismique (USGS) annonce 8,3, poussant les autorités à déclencher une alerte au tsunami sur les côtes du pays.
La secousse est survenue en début de soirée, affectant la capitale Santiago, qui compte plus de 5 millions d’habitants, et suivie de nombreuses répliques. Elle a été ressentie jusqu’à Buenos Aires, en Argentine, à 1 400 kilomètres de là.
Deux répliques de 6,2 et 6,4 degrés de magnitude ont eu lieu une vingtaine de minutes après le premier séisme.
L'aéroport de Santiago ne rapporte aucun dommage structurel à ses installations, dans un message twitter envoyé vers 20h15.
La Marine chilienne a immédiatement lancé une alerte au tsunami pour l’ensemble des côtes du pays sud-américain. Le gouvernement chilien a ordonné l'évacuation des zones côtières.

Vidéo:  https://www.youtube.com/watch?v=rnRtVvaoNgU

Le Pacific Tsunami Waring Center, du gouvernement américain, juge probable une vague de tsunami de 3 mètres au-dessus de la haute marée pour la côte chilienne, et de 10 cm à 1 mètre pour celles du Pérou de l'Équateur.
Une alerte au tsunami est également en vigueur à Hawaï. La Polynésie française se trouve également dans la ligne de mire des vagues de plus de mètres.
Au large du Chili, des boués ont enregistré des amplitudes de plus de 7 mètres du niveau de la mer depuis le séisme.
L'épicentre a été localisé 130 km à l'ouest-nord-ouest d'Iquique et 8,4 km sous la surface de la croûte terrestre. Des vagues dangereuses sont possibles sur les côtes chiliennes et péruviennes dans les heures qui viennent, selon le centre d'alerte du Pacifique.
Le tremblement de terre a été enregistré à 19H54 (22H54 GMT) à 36 kilomètres à l’ouest de la ville de Canela Baja, dans la région de Coquimbo (500 kilomètres au nord de Santiago) et à une profondeur de 11 kilomètres, a indiqué le centre sismologique national de l’université du Chili.
 
 
La magnitude, calculée dans un premier temps à 7,2 par le centre sismologique national de l’université du Chili, a ensuite été revue à la hausse par le gouvernement chilien à 8, tandis que l’Institut américain de géologie (USGS) se montrait plus alarmiste, à 8,3.
À Santiago, la secousse a provoqué un vaste mouvement de panique dans la population, des milliers d’habitants sortant dans les rues, a constaté un journaliste de l’AFP.
Peu de dégats ont été rapporté deux heures après le séisme, mais la petite ville de Salamanca (22 000 habitants), au nord de Santiago, dans la région la plus touchée de Coquimbo, a subi des dommages importants à ses infrastructures.
Des séismes dévastateurs
Rappelons que le 27 février 2010, le Chili a été durement touché par un séisme d’une magnitude de 8,8 sur l’échelle de Richter. En plus de faire au moins 300 morts, le tremblement de terre a fait des centaines de milliers de sinistrés. 
En avril 2014, la terre a à nouveau tremblé au Chili. Provoquant un début de tsunami sur les côtes chiliennes, le séisme de 8,2 sur l’échelle de Richter a fait six victimes. 
Source: lejournaldemontreal.com - Avec la collaboration d'AFP et de Reuters.

Une autre vidéo:   https://www.youtube.com/watch?v=juzNPM7wRbg

Dossier migrants...suite: La France renforce ses frontières; Frontière serbo-hongroise: Le chaos

Bye bye Schengen

Bye bye Schengen
L'Espagne a aussi décidé ce soir de rétablir des contrôles à sa frontière avec la France
"La France n'hésitera pas à rétablir temporairement le contrôle aux frontières"  a déclaré Manuel Valls à l'Assemblée Nationale lors de l'ouverture du débat sur les migrants.
Il a précisé que ce sont 900 policiers et gendarmes supplémentaires qui surveilleront les frontières.
Manuel Valls a toutefois rappelé les valeurs de la France "à hauteur de son rang".
Il annonce également une enveloppe de 279 millions d'euros à destination de l'aide aux migrants (réfugiés et demandeurs d'asile) et 250 millions pour les hébergements d'urgence.
D'espérer aussi qu'un plan global soit mis en place.
A l'instar de l'Allemagne, la France se barricade face à l'afflux sans précédent de migrants.
"La France souveraine assume ses devoirs dans une Europe qu'elle a voulu" a-t-il fini sont intervention.

Joseph Kirchner pour WikiStrike


Frontière serbo-hongroise: Le chaos

Dans quelques jours, les migrants seront 5 à 10 fois plus nombreux à cette frontière, inquiétant

Dans quelques jours, les migrants seront 5 à 10 fois plus nombreux à cette frontière, inquiétant

19 h 30: La Serbie envoie à son tour des renforts à la frontière
19 h 13: Des véhicules militaires armés arrivent à la frontière
18 h 30 La Hongrie appelle à l'aide la Serbie. La police se positionne entre les migrants et la frontière et tente de discuter.
18 h 20 BREAKING NEWS : La frontière hongroise vient de sauter ! La police, dépassée par l'afflux de réfugiés, recule. Un groupe rentre dans le pays (AFP)
20 policiers hongrois blessés. Des dizaines chez les migrants.
17 h 45: La Serbie annonce ne pas tolérer des gaz lacrymogène à sa frontière
17 h 44: La Roumanie convoque l'ambassadeur hongrois.
17 h 42: Plusieurs dizaines de blessés
Après avoir été la cible de jets de projectiles, les forces de l'ordre ont tiré des gaz lacrymogènes et ont utilisé des canons à eau contre des migrants massés du côté serbe de la clôture barbelée fermant désormais la frontière du pays.
Les barbelés n'ont rien réglé. La situation s'est tendue, mercredi à la frontière hongroise, alors que des dizaines de réfugiés étaient massés à la frontière, côté serbe, demandant un accès au territoire hongrois afin de poursuivre leur trajet vers le nord de l'Europe. La police hongroise a utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour les disperser, après avoir essuyé des jets de projectiles. Deux hélicoptères hongrois, l'un de l'armée, l'autre de la police, survolaient également les lieux.
Les forces anti-émeutes ont été déployées au cours de la journée afin de contenir l'agitation qui s'élevait à Röszke. Cette ville située à la frontière entre la Hongrie et la Serbie constituait l'un des derniers points de passage avant la fermeture totale de la frontière hongroise par un clôture barbelée, achevée dans la nuit de lundi à mardi. Depuis, les réfugiés doivent se dérouter vers la Croatie, qui a annoncé permettre ce passage, afin d'espérer poursuivre leur périple.
Mercredi matin, le poste frontière de Röszke-Horgos est donc resté fermé par les autorités hongroises. Mais quelque 200 migrants y ont tout de même passé la nuit, pour les plus chanceux dans des tentes offertes par des humanitaires, et dressées à même l'asphalte du côté serbe de la frontière. Certains, enveloppés dans des couvertures ou des sacs de couchages, dormaient à même le sol. La plupart espèrent une hypothétique réouverture des postes, plutôt que de tenter de poursuivre leur chemin via la Croatie.
La tension est montée, jeudi. Dans un communiqué, la police a accusé un groupe de migrants d'être parvenu à «franchir le portail fermant la frontière». «Le portail est actuellement remplacé par plusieurs rangées de policiers. La police protège les frontières de la Hongrie et de l'UE en respectant les lois et le principe de la proportionnalité», affirme le texte. Un porte-parole du gouvernement magyar a par ailleurs parlé de migrants «armés de tuyaux et de barres».
Un responsable de l'ONU présent sur les lieux et cité par Reuters, en revanche, a indiqué qu'aucun des migrants n'avaient franchi la clôture. Les journalistes de Reuters, sur place, ont indiqué n'avoir pas repéré de personnes armées. Des images diffusées à la télévision ont montré des jets de projectile en direction des policiers et des journalistes de l'Agence France-Presse ont fait état de jets de pierre et de bouteille.
Des enfants et des adultes pleuraient du fait des gaz, et les policiers serbes, qui observaient la scène sans intervenir, devaient eux-mêmes se protéger des gaz avec leurs mouchoirs, selon des journalistes sur place. Il s'agit du premier incident de ce type constaté depuis que Budapest a fermé la frontière serbe pour les réfugiés dans la nuit de lundi à mardi.
Source: wikistrike

Dossier des Migrants: Convocation d`un sommet Européen; La Croatie autorise le passage des migrants; Des centaines de migrants quitte Salzbourg à pied, pas de trains vers l`Allemagne

 

Convocation d’un nouveau sommet européen

Angela Merkel et son homologue autrichien Werner Faymann ont demandé, mardi, la tenue rapide d’un sommet européen pour s’entendre sur une répartition contraignante de 120.000 réfugiés après l’échec la veille des ministres de l’Intérieur des 28.
Les ministres de l’Intérieur de l’UE doivent, eux, se retrouver le 22 septembre à Bruxelles pour une nouvelle réunion extraordinaire.
 
La principale difficulté sera de convaincre les pays d’Europe de l’Est réticents à accepter l’accueil massif de réfugiés. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, va mener des consultations. Le Premier ministre slovaque Robert Fico a lui aussi souhaité un sommet de l’UE mais pour y réitérer son refus de se faire « dicter » des quotas.
Débordée par l’afflux de dizaines de milliers de réfugiés, l’Allemagne avait annoncé dimanche soir le rétablissement des contrôles à la frontière, et a entraîné dans son sillage la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque.

L’Autriche ferme son réseau de transport, la Hongrie renforce sa frontière.

La Croatie autorise le passage des migrants

A l’issue du Conseil de sécurité nationale convoqué par la présidence croate, le Premier ministre Zoran Milanovic annonce que « [les migrants] pourront passer par la Croatie (...). Nous sommes prêts à accepter ces gens, quelle que soit leur religion et la couleur de leur peau, et à les diriger vers les destinations où ils souhaitent se rendre, l’Allemagne et la Scandinavie ».

Des centaines de migrants partent de Salzbourg à pied

Faute de trains vers l'Allemagne, des centaines de migrants qui s'étaient massés à la gare principale de Salzbourg ont quitté les lieux à pied avec l'espoir de rejoindre l'Allemagne, dont la frontière est à 5 km, a déclaré un porte-parole de la ville.

La situation s'est « détendue », a indiqué le porte-parole du gouvernement régional. Elle était « bien plus tendue dans la matinée. Nous avons informé les gens qu'il n'y aurait pas de train pour l'Allemagne. Nous leur avons offert un refuge, mais ils ont refusé », a-t-il indiqué. « Je ne peux pas spéculer mais à mon avis, ils vont essayer de traverser la frontière à pied », a-t-il ajouté.

Des centaines de migrants avaient été acheminés à la gare de Salzbourg mardi dans l'après-midi par bus, taxis ou voitures, en provenance pour la plupart de l'Est du pays situé à la frontière hongroise. Selon le porte-parole, un autre train en provenance de Vienne est attendu plus tard dans la journée de mercredi à Salzbourg avec quelque 250 migrants à bord.
Sources:  AFP // lesechos.fr 

ALERTE - L'Allemagne renforce sa frontière avec la France


ALERTE - L'Allemagne renforce sa frontière avec la France

L’Allemagne annonce ce mercredi matin qu’elle « renforce » ses contrôles sur une partie de la frontière française.

La police allemande a « renforcé » ses contrôles sur une partie de sa frontière avec la France, au niveau de la région Alsace, a indiqué un porte-parole de la police fédérale.

Dans le Land du Bade-Wurtemberg frontalier avec l’Alsace, « nous avons renforcé l’intensité de nos contrôles (...) nous menons des contrôles frontaliers ponctuels, localisés et flexibles à différents endroits.

Une première étape avant sa fermeture totale ?


Source: wikistrike.com

Migrants: La Suisse se prépare au pire, l'armée prend place pour un soi-disant exercice


5 000 soldats s'entraînent (?) à protéger la frontière à Bâle...

5 000 soldats s'entraînent (?) à protéger la frontière à Bâle...

Jusqu’au 25 septembre, l’armée va collaborer avec le corps des gardes-frontière à la frontière franco-suisse à Bâle et avec l’Inspectorat des douanes. Les quelque 5000 soldats, dont de nombreux Romands, seront engagés dans une région située entre Bâle, Soleure, Sursee (LU) et Wohlen (AG).

En collaboration avec des civils, l’armée va par exemple surveiller le port de Muttenz (BL), la centrale électrique de Birsfelden (BL) et la centrale nucléaire de Leibstadt. Des patrouilles seront en outre effectuées en gare de Bâle.

L’exercice simule une crise économique dans une Europe fictive. Il comprend notamment un flux de migration plus important à la suite de tensions ethniques. Dans cette hypothèse, le Conseil fédéral a fait appel à l’armée afin d’épauler les services d’urgence civils (…)

Source : http://www.rts.ch/info/suisse/7087638-plus-de-5000-soldats-sentrainent-a-proteger-la-frontiere-a-bale.html

mardi 15 septembre 2015

Les USA demandent à l’Irak de fermer son espace aérien aux avions russes

La situation s’envenime de jour en jour avec les États-Unis qui n’acceptent aucune présence russe sur le territoire syrien, mais là, les USA n’ont pas grand chose à dire, la Russie et la Syrie sont partenaires, et les troupes de Poutine sont les bienvenues sur le sol syrien, qui sont maintenant renforcées par l’arrivée de soldats iraniens. La tension monte, à quand une explosion? Car cela va finir en conflit majeur entre les deux blocs, « l’Empire » et ses vassaux d’un côté, les BRICS avec la Russie et la Chine en soutient à Bachar Al Assad et les renforts iraniens de l’autre…

Quand à la réaction des américains qui ne veulent pas que la Russie livre des armes en Syrie, soyons francs, ces livraisons sont avérées depuis fin 2012, et cela ne les a pas trop dérangé à l’époque…

Les États-Unis s’appliquent à empêcher la Russie d’acheminer de l’aide humanitaire en Syrie.

Les autorités américaines exigent de l’Irak qu’il ferme son espace aérien aux avions russes se rendant en Syrie, rapporte le New York Times, précisant qu’une telle requête de Washington datait du 5 septembre alors que Bagdad n’a toujours pas répondu par l’affirmative.

Le service de presse du gouvernement irakien a refusé de le commenter, arguant qu’il n’avait aucune information sur le survol du territoire du pays par des appareils russes.

 

Le quotidien américain écrit, en référence à ses sources à la Maison Blanche, qu’au moins sept avions russes ont gagné la semaine dernière la Syrie via l’espace aérien de l’Irak et de l’Iran. Moscou a choisi ce corridor après la fermeture le 8 septembre par la Bulgarie de son espace aérien, toujours sur l’exigence des États-Unis.

A part la Bulgarie, l’Ukraine a fermé son espace aérien aux avions russes se rendant en Syrie pour y fournir de l’aide humanitaire. Washington a adressé la même demande à la Grèce, mais Athènes n’y a pas répondu.

La Maison Blanche veut à tout prix empêcher la livraison d’armes russes au gouvernement de Bachar el-Assad.

 

Source: Sputnik News

"Le renforcement des avions de combat et des drones russes est préoccupant" (Commandant de l’armée américaine)

Les Américains craignent le renforcement des forces aériennes russes

Les Américains craignent le renforcement des forces aériennes russes

«Le renforcement de la force aérienne russe, ces dernières années, notamment, après l’attaque contre la Géorgie, en 2008, et à la suite du déploiement des systèmes de défense aériens, dans des régions, comme la Crimée, est alarmant», a affirmé un général américain de la force aérienne des Etats-Unis.

Devant les journalistes, le général Frank Gorenc, commandant des forces aériennes américaines, Europe, (US Air Force in Europe, USAFE), a fait part de son inquiétude, quant au rehaussement de la qualité et du nombre des avions de combat et des drones russes, dans ce pays.
«Je le dis, sincèrement, que notre supermatie aérienne est en déclin», a-t-il averti, lors de la session annuelle Air Force Association conference.
«L'investissement russe, dans la rénovation de la force aérienne de ce pays, par la fabrication de missiles aériens puissants, est inquiétant», a décalré le général Frank Gorenc. 

Source: french.irib.ir

La NASA indique qu'un astéroïde s'écrasera dans le Golfe du Mexique le 28 septembre prochain

Des vagues de 75 mètres ? 20 à 100 millions de morts ?...


Des vagues de 75 mètres ? 20 à 100 millions de morts ?...

***** Attention: Il semble que de retranscrire une telle page avec du HTML est quelque chose de réalisable pour tous bons graphistes. Il est donc possible que ce soit un hoax, une plaisanterie de mauvais goût. *****

Après tout, la NASA avait affirmée il y a quelques semaines qu`aucun météorite ou astéroïde était sur une route de collision avec la Terre... mais il faut aussi comprendre que dire la vérité n`est pas leur point fort. - Benoit Godin

Je tiens à mentionner, avant d'aller plus loin, que je ne peux pas confirmer que la capture d'écran de ces pages est authentique, qu'elle a bien été prise à partir du site officiel de la NASA. Toutefois, il m'apparaît probable qu'une personne autorisée à accéder à cet avertissement puisse avoir eu l'intention d'alerter la population à propos d'un danger imminent. On peut voir qu'une note écrite en haut de page spécifie que cette information est classifiée et codée selon un barème interne.  

 

Ces captures d'écran nous indiquent qu'un impact est prévu pour le 28 septembre prochain et que les plus récents calculs estiment que l'objet a 70% des chances de s'écraser à 100 miles au sud de Houston au Texas, 45% sur Puerto Rico et 88% dans le Golfe du Mexique. Il est ajouté que des vagues géantes déferleront vers les côtes, d'une hauteur pouvant aller jusqu'à 250 pieds, atteignant 50 miles à l'intérieur des terres. Le nombre de mort estimé est de 20 à 100 millions de personnes à travers l'Amérique, les Caraïbes, l'Afrique et l'Europe.  

 

L'objet en question est l'astéroïde 2015 PDC H-5.

 

Voici les deux captures d'écran:

 

 

 

Autre fait intéressant, c'est que la NASA  a publié le même genre d'alerte, mais cette fois il s'agit d'une simulation d'impact d'un astéroïde (2015 PDC). Toujours sur sa page "Near Earth Object Program", la NASA a spécifié en haut de page que ce scénario fictif d'impact devait être au coeur de la Conférence de la Défense Planétaire qui a eu lieu en avril dernier en Italie. On peut lire que ce scénario a été présenté et utilisé comme base de discussion. Le scénario met en scène l'impact d'un astéroïde le 3 septembre 2022.

 

Voici le lien pour voir cette page où est décrit le scénario fictif d'impact:

http://neo.jpl.nasa.gov/pdc15/

  Si l'alerte d'impact du 28 septembre est authentique, nous pouvons maintenant comprendre la raison d'être de tous les mouvements militaires qui ont eu lieu au cours des derniers mois, dont l'opération militaire Jade Helm...

 

Source: wikistrike.com