Translate

vendredi 27 février 2015

L' armée Iranienne coule une réplique du porte-avions de la marine Américaine, le USS Nimitz.

 

 

Un signal destiné à montrer que Téhéran n’a pas l'intention de se montrer conciliant dans le cadre des négociations sur le nucléaire. Les Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime iranien, ont coulé une réplique du porte-avions américain USS Nimitz dans le cadre de manœuvres militaires navales organisées dans le détroit d'Ormuz. "Les forces navales iraniennes ont montré leurs capacités en visant des navires ennemis et ont détruit une réplique de porte-avions américain durant les exercices Grand Prophète dans le Golfe persique et le détroit d’Ormuz", indique le commentaire d’une vidéo sur le site internet iranien Fars.

 

L’exercice « Grand prophète 9 » (Payambar-e Azam 9) a été diffusé en direct sur la chaîne de télévision d’État iranienne IRIB TV, avec la participation de politiques iraniens et d’osfficiers de l’armée de haut rang. Ces manœuvres, qui se tiennent régulièrement, ont lieu au large de l'île de Qeshm (sud). Leur durée n'a pas été précisée par les médias iraniens. L’événement se produit à quelques semaines seulement de l’expiration du délai donné à l’Iran pour trouver un accord sur la question de son programme nucléaire.

 

Selon les experts, la simulation de l'attaque d'un symbole de l'US Navy semble donner un signal destiné à montrer que Téhéran n’a pas l'intention de se montrer conciliant dans le cadre de ces négociations.

 

Voici une vidéo - si disponible -  http://www.youtube.com/watch?v=2UpKq9kCHbE 

 

Source: fr.sputniknews.com

jeudi 26 février 2015

Est-ce la mystérieuse planète X ?

Voici une vidéo qui tente nous apporter une réponse sur cette planète. http://youtu.be/HvFIXsGKVQM Extrait: bengarneau.com

mardi 24 février 2015

Le système électrique européen sera perturbé par une éclipse le 20 Mars prochain.

Eclipse solaire, illustration.

Le Soleil a rendez-vous avec la Lune et ça pourrait bien avoir un effet pour notre système électrique. L'éclipse partielle du soleil du 20 mars mettra à l'épreuve le système électrique européen en réduisant considérablement la production photovoltaïque, a prévenu une étude publiée lundi par le secteur.

«Le 20 mars, sous un ciel clair, environ 35.000 mégawatts d'énergie solaire, soit l'équivalent de 80 unités de production de taille moyenne, vont disparaître progressivement du système électrique européen pour revenir progressivement par la suite», a indiqué l'étude menée par le réseau européen des gestionnaires de réseaux de transport d'électricité et de gaz (Entsoe).

«Le risque d'un incident ne peut pas complètement être écarté», ont affirmé les auteurs, qui rappellent que des pays comme l'Allemagne ou l'Italie disposent d'un nombre important d'unités solaires. «Ce sera un test sans précédent», ont-ils ajouté.

Selon l'étude, la coordination entre les différents gestionnaires de réseaux sera «cruciale» ce jour-là. D'autres sources de production électriques, comme le nucléaire ou le charbon, pourraient être appelées en renfort pour garantir l'approvisionnement électrique européen.

La production photovoltaïque réduite

En novembre dernier, le président du gestionnaire français du réseau à haute tension (RTE), Dominique Maillard, avait indiqué que le «passage de cette zone de pénombre» allait réduire «considérablement la production photovoltaïque».

«Il faudra donc s'assurer que des moyens de production sont disponibles pour prendre le relais», a-t-il ajouté.

Source: 20minutes.fr/sciences

L'armée américaine se déploie à la frontière russe

L'armée américaine se déploie à la frontière russe (vidéo)

Un énorme convoi américain a été localisé en Estonie, près de la frontière russe. La vidéo amateur ne loupe rien de la ligne de blindés dont certains arborent fièrement le drapeau des États-Unis.

 

Tandis que l'Ukraine se trouve toujours à feu et à sang malgré le cessez-le-feu en vigueur (normalement) depuis les accords de Minsk-2, tandis que les USA fournissent toujours des armes au régime de Kiev, parfois revendues, les militaires américains continuent leur déploiement, sans discrétion aucune dans les pays baltes, particulièrement en Estonie.

Ces images en date du 23 février 2015 prouvent l'extrême tension entre Russes et Occidentaux. Et l'on a beau tenté de nous faire croire à un apaisement, la réalité est toute autre, bien plus inquiétante.

vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=MLUiYaNcfkk

Source: wikistrike.com

lundi 23 février 2015

Situation alarmante: L' Ukraine préparerait une guerre à grande échelle, les complexes industriels militaires font d' énormes profits!

L' Ukraine préparerait une nouvelle fois une guerre contre la Russie suite aux tensions qui ne cessent de grandir entre ces deux pays. La Russie et l' OTAN forment leur plans chacun de leur côté. Le spectre de la 3e guerre mondiale plane encore au dessus de nos têtes! Vidéo: http:// youtube.com/watch?v=gUIHGzZnxRA Source: beforeitsnews.com Traduction Benoit Godin

Un tremblement de terre de 4.7 vient de se produire en Espagne.

Selon les premières informations, le séisme s' est produit à 163km au Sud-Est de Madrid et à 20km à l' Est de Tomelloso. Son épicentre était à 10 km de profondeur et a été enregistré à 16:16:30 UTC, donc , il y a quelques minutes à peine. Une forte secousse a surpris plusieurs personnes et il est trop tôt pour savoir s' il y a eu des dommages ou blessés. Source: emsc.eu

dimanche 22 février 2015

Une éruption solaire double peut amener plus de tremblements de terre

Si c'est vrai , c'est peut-être ce qu'on pourra constater dans les prochaines heures / jours , même si ces éruptions solaires ne se sont pas produites en direction de notre terre. La quantité d'énergie libérée est cependant phénoménale. Et vu que c'est un fait aussi que la magnétosphère de notre planète est sérieusement diminuée et pleine de trous ... C'est indéniable que depuis quelques mois , le soleil a multiplié son activité , les éruptions solaires petites et grosses sont pratiquement incessantes , et les séismes de magnitude de 6 et plus semblent suivre. - Ces derniers jours, il y a eu plusieurs tremblements de plus de 6.0 degrés Richter, c' est à surveiller... Video: http://youtube.com/watch?v=U-MF9DS7_c Source: bengarneau.com **** Il y a eu encore 2 tremblements de terre de 6.0 et 6.2 en ce 22 Février. Le premier - 6.2 - a eu lieu au Mexique à 420km au Sud-Ouest de la ville de Guadalajara et avec seulement un épicentre à 2 km de profondeur, il a été ressenti par la population locale. Le deuxième - 6.2 - était encore au Japon, qui connait actuellement une fuite catastrophique à Fukushima, lire l' article sur cette situation alarmante. ****

Fukushima: Une nouvelle fuite pourrait être à l' origine de niveaux de radiation 70 fois supérieurs à la normale détectés dans la centrale.

 

Une nouvelle fuite d'eau hautement radioactive vers la mer a été détectée dimanche 22 février sur le site de la centrale japonaise de Fukushima, a annoncé l'opérateur Tokyo Electric Power (Tepco). Des capteurs fixés sur une conduite d'évacuation d'eaux de pluie et souterraines ont mesuré des taux de radioactivité jusqu'à 70 fois supérieurs aux valeurs déjà hautes enregistrées sur le site, a précisé un porte-parole de l'entreprise.

 

Ces taux relevés vers 10 heures à Tokyo (2 heures à Paris) sont progressivement redescendus au cours de la journée, mais ils restaient à des niveaux alarmants. La conduite d'évacuation menant à un port adjacent sur la côte Pacifique a été coupée. Pas d'anomalie selon Tepco Malgré ces nouveaux relevés, Tepco affirme qu'une inspection n'a pas révélé d'anomalie dans les gigantesques réservoirs de stockage d'eau contaminée et l'entreprise dit « n'avoir nulle raison de penser que les réservoirs de stockage des eaux contaminées ont fui ». L' Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) s'est inquiétée cette semaine à l'issue d'une mission sur place du volume croissant d'eau plus ou moins contaminée stockée dans ces citernes dont la fiabilité n'est pas assurée.

 

Cette eau provient des arrosages initiaux des réacteurs pour les refroidir, ainsi que des écoulements souterrains continus. Elle est pompée et conservée dans un millier de réservoirs gigantesques et Tepco en construit plusieurs dizaines par mois pour absorber le flux. L'AIEA conseille d'envisager de rejeter en mer l'eau débarrassée de l'essentiel de ses éléments radioactifs, un traitement que permettent des systèmes installés et déjà utilisés sur le site. Le directeur de l'équipe de l'AIEA, Juan Carlos Lentijo, a cependant salué les « progrès significatifs » accomplis depuis sa dernière mission en 2013 sur le site de la centrale mise en péril par le séisme et le tsunami du 11 mars 2011.

 

Source: wikistrike.com