Translate

mercredi 16 septembre 2015

Dossier des Migrants: Convocation d`un sommet Européen; La Croatie autorise le passage des migrants; Des centaines de migrants quitte Salzbourg à pied, pas de trains vers l`Allemagne

 

Convocation d’un nouveau sommet européen

Angela Merkel et son homologue autrichien Werner Faymann ont demandé, mardi, la tenue rapide d’un sommet européen pour s’entendre sur une répartition contraignante de 120.000 réfugiés après l’échec la veille des ministres de l’Intérieur des 28.
Les ministres de l’Intérieur de l’UE doivent, eux, se retrouver le 22 septembre à Bruxelles pour une nouvelle réunion extraordinaire.
 
La principale difficulté sera de convaincre les pays d’Europe de l’Est réticents à accepter l’accueil massif de réfugiés. Le président du Conseil européen, Donald Tusk, va mener des consultations. Le Premier ministre slovaque Robert Fico a lui aussi souhaité un sommet de l’UE mais pour y réitérer son refus de se faire « dicter » des quotas.
Débordée par l’afflux de dizaines de milliers de réfugiés, l’Allemagne avait annoncé dimanche soir le rétablissement des contrôles à la frontière, et a entraîné dans son sillage la Hongrie, la Slovaquie et la République tchèque.

L’Autriche ferme son réseau de transport, la Hongrie renforce sa frontière.

La Croatie autorise le passage des migrants

A l’issue du Conseil de sécurité nationale convoqué par la présidence croate, le Premier ministre Zoran Milanovic annonce que « [les migrants] pourront passer par la Croatie (...). Nous sommes prêts à accepter ces gens, quelle que soit leur religion et la couleur de leur peau, et à les diriger vers les destinations où ils souhaitent se rendre, l’Allemagne et la Scandinavie ».

Des centaines de migrants partent de Salzbourg à pied

Faute de trains vers l'Allemagne, des centaines de migrants qui s'étaient massés à la gare principale de Salzbourg ont quitté les lieux à pied avec l'espoir de rejoindre l'Allemagne, dont la frontière est à 5 km, a déclaré un porte-parole de la ville.

La situation s'est « détendue », a indiqué le porte-parole du gouvernement régional. Elle était « bien plus tendue dans la matinée. Nous avons informé les gens qu'il n'y aurait pas de train pour l'Allemagne. Nous leur avons offert un refuge, mais ils ont refusé », a-t-il indiqué. « Je ne peux pas spéculer mais à mon avis, ils vont essayer de traverser la frontière à pied », a-t-il ajouté.

Des centaines de migrants avaient été acheminés à la gare de Salzbourg mardi dans l'après-midi par bus, taxis ou voitures, en provenance pour la plupart de l'Est du pays situé à la frontière hongroise. Selon le porte-parole, un autre train en provenance de Vienne est attendu plus tard dans la journée de mercredi à Salzbourg avec quelque 250 migrants à bord.
Sources:  AFP // lesechos.fr