Translate

mercredi 22 avril 2015

Yémen : Riyad capitule!!! Mais le cessez-le-feu ne dure pas plus que 24 heures!!!


Yémen : Riyad capitule!!!


Au bout de 27 jours d'offensive aveugle contre la population yéménite, la soi disante coalition, dirigée par l'Arabie, a annoncé la fin de la guerre, dans un communiqué.

 

La coalition souligne le début de ce qu'elle appelle "la phase du retour a l'espoir et du début de la phase politique, selon la résolution onusienne", alors que les raids saoudiens ont tué plus de 3.000 civils yéménites, sans pouvoir stopper Ansarallah, dans son avancée.

 

150 enfants yéménites ont été massacrés.

Alors que le ministère saoudien de la Défense avait annoncé... le cessez-le-feu et le début d’une opération, pour le «retour de l’espoir», au Yémen, des sources d’information font état de la reprise des raids saoudiens contre le Yémen.

Mercredi, les avions saoudiens ont bombardé la prison centrale de Taëz, au Sud-Ouest du pays, tandis que les navires de la marine saoudienne pilonnaient diverses zones d’Aden. Depuis le 26 mars, la coalition, formée par l’Arabie saoudite, a déclenché une vaste agression militaire contre le Yémen. Cette guerre, qui a duré pendant 27 jours, a apporté les résultats que l’on pouvait prévoir, dès le début.

Les analystes, et même, les responsables officiels de nombreux pays, prévoyaient la défaite de l’opération militaire saoudienne contre le Yémen, l’indignation des nations arabes, quant à l’action de Riyad, et une catastrophe humanitaire, pour les Yéménites. Selon le bilan établi par l’Organisation mondiale de la santé, (OMS), cette guerre a laissé, jusqu’à présent, au moins, 4.900 morts, dont 150 enfants.

Par ailleurs, l’ONU s’est inquiétée de l’insécurité alimentaire, au Yémen, et estime que la guerre saoudienne contre les Yéménites a mis plus de 12 millions d’habitants, dans une situation précaire, en matière d’alimentation. L’agression miliaire saoudienne contre le Yémen a mis, au moins, 150.000 citoyens en errance, tandis que 7.5 millions de personnes ont besoin d’aides humanitaires d’urgence.

Il est clair que l’Arabie saoudite n’a pas du tout la force de gagner la guerre qu’il a déclenchée contre le Yémen, et la poursuite de cette offensive sauvage n’a d’autre résultat que d’augmenter le nombre des morts et des blessés, d’une part, et l’intensification de la haine que cette guerre suscite, à l’encontre des dirigeants saoudiens, auprès des opinions publiques arabes et musulmanes.

L’armée saoudienne a violé, en moins de 24 heures, le cessez-le-feu qu’elle avait décrété, et reprend, maintenant, ses attaques contre diverses régions yéménites. Cela prouve que ce cessez-le-feu n’était qu’une mesure tactique, pour tromper l’opinion publique arabo-musulmane, au sujet des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité commis par l’armée saoudienne.

La liste des crimes saoudiens s’alourdit : l’usage d’armes prohibées, la destruction des infrastructures économiques et sociales, l’interdiction d’acheminement d’aides humanitaires aux civils, la destruction des dépôts de denrées alimentaires, et même l’usage d’armes contenant de l’uranium appauvri.

Pourtant, il difficile d’imaginer que le Conseil de sécurité de l’ONU transfère le dossier des crimes de guerre, au Yémen, à la Cour pénale internationale, étant donné que le Conseil de sécurité a, déjà, approuvé une résolution, pour justifier l’action militaire saoudienne, sous le chapitre 7 de la Charte des Nations unies, et pour condamner le mouvement d’Ansarallah.

Source: french.irib.ir