Translate

mercredi 22 avril 2015

Le Congo est assit sur une " bombe à retardement " dans l`Est du pays.

Résultats de recherche d'images pour « nyiragongo »

Le Mont Nyiragongo, un volcan actif, peut entrer en éruption à tout moment sans avertissements. La menace présente force deux voisins difficiles d`ententes, le Rwanda et la République Démocratique du Congo ( RDC ) , à coopérer l`un avec l`autre. Le cratère du Mont Nyiragongo contient le plus volumineux lac de lave au monde, mesurant un incroyable 10 millions de mètres cubiques! Celestin Kasereka, qui travaille comme volcanolgue à l`observatoire Goma, dans l`Est de la RDC, considère le Mont Nyiragongo comme l`un des plus dangereux volcan au monde. “Nyiragongo est l`un des 3 volcans dans lequel le lac de lave est encore actif et est situé à proximité de Goma, une ville de plus d`un million d`habitants. Nous devons surveiller ce volcan,” a-t-il mentionné.

Garder un volcan sous surveillance est une tâche difficile.  Il y a eu un temps lorsque l`Union Européenne et Suisse nous fournissaient des fonds, mais l`aide étrangère pour les observations a séché en 2014. Le Gouvernement de la province du Nord de Kivu manque de moyens pour remplir le manque de fonds et il n`y a plus de données disponibles pour organiser des expéditions vers le cratère, de déposer des sismographes, avoir des données via satellites ou effectuer des campagnes publiques pour informer les gens.  L`observatoire n`a même pas les ressources pour mettre à jour les données publiques avisant du danger potentiel ainsi que le niveau d`alerte sur l`activité de ce volcan. Leur but est d`informer la population à se préparer à évacuer la ville de Goma, si une éruption imminente serait à l`horizon. Kasereka déplore le manque de mesures préventives, ce qui le rend craintif. “ Si nous ne pouvons surveiller le volcan de manière juste, nous pourrons être en route vers une surprise désagréable.”

C`est ce qui c`était produit avec la dernière éruption du Nyiragongo en 2002.  plusieurs centaines de gens ont trouvé la mort dans la lave molle du volcan. Celle-ci avait même détruit la piste d`atterrissage de l`aéroport de Goma, ainsi que des maisons et commerces.  Selon Joseph Makundi, chef du Département de la Défense Civile du Gouvernement, personne avant 2002 ne n`avait prêtée attention à ce qui pouvait survenir à Goma si le volcan entrerait en éruption.  “ Lorsque cela s`est produit, c`était un chaos total. Personne n`a levé le doigt, ni même le Gouvernement ou ses partenaires. Le Gouvernement présent désire veut éviter cette erreur et il a créé le Département de la Défense Civile.”  Cette agence cite que le Gouvernement est maintenant dans une position pour évacuer les résidents locaux qui habitent dans la région immédiate du volcan. Il y a 14 camps de prêts dans la RDC et le Rwanda.

Le Mont Nyiragongo est aussi un hasard permanent pour les résidents de la ville de Gisenyi,  qui se situe de l`autre côté de la frontière au Rwanda. La lave en fusion du volcan peut aussi bien s`y retrouver. Il y a une rivière de magma souterraine située sous un hôpital local de Gisenyi.  une fois que le magma rejoint la surface, il devient de la lave. celle-ci pourrait être crachée du sol de Gisenyi à tout moment

Source: theextinctionprotocol.wordpress.com

Traduction Benoit Godin