Translate

mardi 26 mai 2015

Yémen: La bombe à neutrons sur Noqom a possiblement été largué par un chasseur Israélien...

 

On s’en souvient encore tellement l’explosion était impressionnante. C’était le 11 mai dernier, (et non le 20) lorsque selon les medias, l’aviation saoudienne a bombardé la montagne Noqom ou se trouvait un dépôt d’armements. Hormis l’importance de la déflagration, et l’énormité de la fumée qui s’en est dégagée, celle-ci avait une couleur qui diffèrent de celle des autres bombardements. un quartier en entier a été décimé, rapportent des médias arabes A une très forte probabilité, il s’agit d’une bombe nucléaire, voire une bombe à neutrons pour être plus précis, et ce ne pouvait être qu’une attaque israélienne. Ce sont des experts en la matière qui l’assurent, pour le magazine américain Veterans Today : Gordon Duff , un ancien marines ayant combattu au Vietnam, puis diplomate accrédité et l’un des plus grands experts dans les services de renseignements mondiaux, et des armes nucléaires. Son co éditeur n’est autre que Jeff Smith, un physicien nucléaire et ancien inspecteur de l’Agence Internationale pour l’Energie atomique.

 

Dans l’analyse de la vidéo de l’explosion qu’ils livrent pour le périodique, ils constatent : « Ce n’est pas une bombe conventionnelle de 2000 livres. Elle est beaucoup plus grosse » , écrivent-ils. Et de poursuivre : « C’est soit une très grosse MOAB (Massive Ordnance Air Blast Bomb: bombe de destruction massive par souffle) supérieure à 4 000 lb ou??? (Les points d’interrogation dans le texte original du magazine, ndlr)Le poids maximum pour un F-15 / 16 est d’environ 2 000 lb par support de lancement de bombe, ce qui rend le déploiement d’un MOAB impossible ». Toujours d’après leur article, « il apparait qu’il s’agit d’une petite bombe à neutrons. La taille, la couleur, les effets lumineux, la durée de la boule de feu suspendue dans les airs et le très grand champignon atomique, sont les principaux signes qui peuvent nous y faire penser ». « L’appareil CCD qui a filmé les images s’est mis à « scintiller » (détection des Neutrons) avec des flashs de pixels blancs dans la vidéo.

 

Quand une photo contient des flashs de pixels blancs, c’est parce qu’elle est frappée par des neutrons de l’explosion de la boule de feu nucléaire. Ils surchargent le circuit électronique de la CCD, produisant des éclairs blancs. Si les radiations sont trop élevées, elles brûlent la puce. Il y a eu de gros problèmes avec cela au Japon avec les caméras des robots de Fukushima à cause du niveau très élevé de radiations », étayent-ils leur accusation. Plus encore, selon eux, il est fort probable que ce soit Israël qui a largué cet engin, car son transport ne peut être effectué que par un F-16 que l’Arabie Saoudite ne possède pas et que seul Israël possède dans la région. Selon les deux experts, les photos et la signature acoustique confirment que le bruit des moteurs provient d’un seul chasseur à réaction de type F-16. Pour passer inaperçu, l’avion israélien « a été repeint en avion saoudien », pensent les deux experts, lesquels s’étonnent que personne n’ai bronché : « Et l’AIEA ne fait rien ou ne dit rien. C’est le crime de guerre par excellence. L’ONU se contente de l’ignorer à moins que les États-Unis, la France ou la GB se plaigne… La Russie et la Chine ne disent rien ".

 

Diverses sources