Translate

mercredi 27 mai 2015

Vague de chaleur meurtrière en Inde ... innondations meurtrières aux États -Unis et Mexique

 

La vague de chaleur qui sévit depuis une semaine en Inde a déjà tué plus de 1 100 personnes, en particulier dans le sud du pays, ont fait savoir mercredi 27 mai les autorités. La plupart des victimes sont des ouvriers du bâtiment et des personnes sans abri, contraints de rester dehors, et des personnes âgées. Les températures élevées devraient persister dans les prochains jours jusqu’à l’arcrivée anticipée de « grosses pluies », selon l’Institut de météorologie indien. Dans l’Etat de l’Andhra Pradesh (Sud), le plus touché, près de 900 personnes sont mortes depuis le 18 mai, et les autorités mettent en place des points de distribution d’eau. Dans l’Etat voisin du Telangana, où les températures ont atteint 48 °C pendant le week-end, plus de 200 personnes sont mortes en une semaine.

 

Onze personnes sont mortes dans l’Odisha (Est) et 13 autres dans le Bengale-Occidental voisin. LA MOUSSON ATTENDUE AVEC ANXIÉTÉ A Gurgaon, ville satellite de New Delhi, les habitants souffrent de coupures d’électricité pouvant durer jusqu’à dix heures par jour. Les réseaux ne parviennent pas à faire face à la demande provenant des équipements de climatisation. « Comme si les conditions étouffantes ne suffisaient pas, des niveaux d’humidité suffocants ont aggravé le problème pour les habitants de Lucknow, la capitale de l’Uttar Pradesh, rapporte aussi le quotidien indien The Hindustan Times. La ville a enregistré une température maximale de 43,5 °C et une humidité relative de 70 %. »

 

La mousson, qui doit permettre de faire baisser les températures, est attendue avant la fin de la semaine dans le Kerala, dans le Sud, mais n’atteindra que le mois prochain les plaines arides du Nord. Des centaines de personnes, essentiellement parmi les plus pauvres, meurent chaque été en Inde en raison de la chaleur.

 


À l' opposé, au moins 28 personnes ont péri de part et d’autre de la frontière entre les États-Unis et le Mexique suite à des pluies torrentielles, ont annoncé les autorités mardi 26 mai. Plus de vingt-cinq centimètres de pluie sont tombés en quelques heures, lundi 25 mai, sur Houston, au Texas, provoquant ainsi les pires inondations depuis au moins dix ans dans la quatrième ville la plus peuplée des États-Unis. Le Texas et l’Oklahoma, et un peu plus au sud le Mexique, sont touchés depuis plusieurs jours par des intempéries. Au Mexique, la ville de Ciudad Acuna a été touchée lundi par une tornade qui a tué au moins 13 personnes et 44 blessés. Des vents de 270 à 300 km/h ont été relevés.

 

Diverses sources