Translate

mardi 23 septembre 2014

Bilan des 3 jours anti-Ébola au Sierra Leone: 130 nouveaux cas localisés et près de 70 encore en observation et 92 corps récupérés.

Les équipes qui ont fait du porte-à-porte pendant 3 jours ont réussi à localiser 130 nouveaux cas et 92 corps furent trouvés durant les jours de la campagne. Il y a eu 1 million de brochures d`information distribué aux gens et malgré le tout, le nouveau bilan atteint plus de 2,800 décès et 5,800 personnes affectées. Les pays les plus touchés demeurent le Liberia, le Sierra Leone et la Guinée. L`OMS avise que ce taux pourrait être bien plus haut, car avec la découverte de 92 corps, combien d`autres cas ont été caché aux responsables de la Santé? Le virus a lourdement surchargé le système de la Santé de l`Afrique de l`Ouest, système qui est faible et un manque flagrant d`ambulances n`aide pas la cause. Des corps n`ont pas encore été récupéré 2 jours après la fin de la campagne. Durant les dernières semaines, il y a eu beaucoup de promesses par les pays Occidentaux pour l`envoi de personnel médical et pour construire d`autres centres de traitement temporaires. Le tout a été possible durant cette occasion. Le Président du Sierra Leone, Ernest Bai Koroma, a mentionné sur les ondes radio aujourd`hui qu`il était satisfait du processus entier et que celui-ci a permi de rejoindre plus de domiciles pour faire sortir les malades et les corps. Le Comité qui a coordonné cet évènement continu d`analyser les réponses obtenues et Koroma serait à l`écoute à savoir si une autre campagne devrait avoir lieu ou non. Le Dr. David Heymann, un expert du virus Ébola, mentionna que de rejoindre autant de monde dans un pays en pleine crise est crucial pour enrayer la propagation. 6 mois dans un pays des plus touché avec tant de confusion, peur, craintes et manque de connaissance est toujours une entrave pour les efforts déployés afin de le contrôler. Un signe qui démontre bien ce manque d`informations est que les équipes ont entendu des rumeurs que le savon utilisé était empoisonné. Des gens qui se présentaient pour traîter, désinfecter les maisons ou de fournir de l`information sur Ébola ont été attaqué dans des communautés. La raison est la peur de voir le virus de répandre chez eux. Une équipe avait été tuée la semaine dernière en Guinée pour ces raisons. Le pire est à venir, si rien n`est fait pour contrôler la propagation très vite, le taux de nouveaux cas pourrait se chiffrer à 21,000 dans les 6 prochaines semaines selon l`OMS. Le CDC ( Centre de Contrôle des Maladies ) a de son côté émit ses prédictions avec près de 1.4 million vers le milieu de janvier 2015! Oui, le pire est à venir et à surveiller. Source: sfgate.com Traduction Benoit Godin Voici une carte des régions les plus touchées en date du 22 septembre 2014.