Translate

lundi 11 août 2014

Après que Tepco ait rejeté une très grande quantité d`eau radioactive dans l`océan, un autre typhon a frappé le Japon

Quelque 470 vols ont été annulés samedi, bloquant des milliers de vacanciers, dans le sud-ouest du Japon placé en alerte rouge à l’approche du typhon Halong, qui pourrait atteindre les terres dans la soirée. Accompagné de vents allant jusqu’à 200 km/h, d’importantes précipitations et de vagues de plus de 10 mètres sur les côtes, Halong a touché la terre du sud-ouest de l’archipel. La préfecture de Mie, à environ 300 km à l’ouest de Tokyo, avait été mise en alerte maximale par l’Agence, ce qui signifie que le typhon risque de faire des morts et causer d’importants dégâts. Dans un message sur son site internet, l’Agence appellait la population de la région à «rester en alerte maximale en raison des risques de crues, inondations et glissements de terrain» lors du passage du typhon. Evacuation ordonnée Les autorités des villes de Yokkaichi et Suzuka, dans le nord de la préfecture de Mie, avait donné des instructions d’évacuation – plus strictes que les avis mais pas obligatoires – pour environ 512.000 habitants. Au total 473 vols ont dû être annulés samedi, bloquant des milliers de vacanciers au moment du début des congés d’été au Japon. Il y a eu des précipitations de plusieurs cm sur l'île de Shikoku dans le sud-ouest du pays, déjà frappée le week-end dernier par un autre typhon, indique l'agence météorologique nippone. A Tokushima, sur l'île de Shikoku, les autorités locales ont recommandé l'évacuation d'environ 44'000 habitants. Dans cette même région, un homme a été emporté par une rivière en furie, le week-end dernier. La plupart des services de ferry et de train sur l'île ont été suspendus samedis, tandis que les autoroutes ont été fermées en plusieurs points. Le typhon Halong a balayé l'ouest du Japon, dimanche 10 août, accompagné de pluies torrentielles et de vents violents qui ont fait au moins un mort, un disparu et des dizaines de blessés, avant de s`éloigner des côtes. Sources: lesmoutonsenrages.fr / lemonde.fr LETTRE D`UN JEUNE DE 7 ANS J'ai beaucoup d'objets précieux dans mon ancienne maison Nozaki Kōtarō, garçon de 7 ans, réfugié du village de Iitate, qui vit maintenant dans le département de Gifu. En raison de l'accident, je ne peux pas rentrer à la maison. J'ai fréquenté trois écoles différentes. J'ai des difficultés. J'ai beaucoup d'objets précieux dans mon ancienne maison. Je veux revenir à la maison où je suis né. Dans mon école d'avant, j'avais de nouveaux amis, mais pendant que j'étais au CP, j'ai dû déménager à un autre endroit. Quand j'étais dans ma maison, tout autour il y avait une prairie et je vivais avec des chats et des chèvres, et puis j'ai déménagé dans un temple, où il avait aussi des chats, des poules et des chèvres. Là, j'ai eu de nouveaux amis, mais j'ai dû déménager à nouveau pour un appartement dans une autre ville. Ici, il est interdit d'avoir des animaux. Je dois maintenant rester dans la chambre à lire des livres au lieu de jouer dehors avec des animaux. Je veux rentrer à la maison. Source: fukushima.blog.com