Translate

jeudi 29 septembre 2016

Un raid style militaire met fin a une protestation paisible contre un oléoduc aux USA


Certains ont le visage peint, casquette vissée sur la tête et téléphone portable en main. D’autres, hommes ou femmes, chevauchent à cru des montures au son de chants traditionnels, de longues tresses leur battant le dos. Des tipis ont été montés pour accueillir des centaines de personnes et les drapeaux des tribus indiennes rassemblées sur la plaine flottent au vent. Des policiers américains en uniforme observent la scène, quand ils ne procèdent pas à des interpellations.

Malgré les apparences, cette prairie du Dakota du Nord n’est pas le décor d’un western inédit. La mobilisation lancée il y a plusieurs mois par les Sioux de la réserve indienne voisine vise l’arrêt de la construction d’un oléoduc qui empiète, selon eux, sur des terres sacrées où sont enterrés leurs ancêtres, et menace l’approvisionnement en eau de leur territoire. Ils craignent notamment qu’une rupture des canalisations ne vienne polluer la rivière Missouri qui, rappellent-ils, les alimente en eau potable et irrigue non seulement des terres indiennes, mais aussi des milliers de fermes et de ranchs.

Long de 1 800 kilomètres, le pipeline, qui coûtera 3,7 milliards de dollars, est prévu pour entrer en service à la fin de l’année, et doit acheminer le pétrole jusqu’en Illinois.
Mais le tout a changé avec lˋ arrestation de 21 personnes durant une priere paisible. 
La police du Dakota du Nord lourdement équipée du style armée a encerclé, ce mercredi 28 septembre 2016, les manifestants autochtones  contre la construction du pipeline. Les manifestants disent que les plans de lˋ oléoduc passerait sur les terres sacrées ou sont enterrés leurs ancetres et que le projet serait nuisible a leur style de vie. 
Les officiers lourdement armés avec des véhicules et armes ont menacé les manifestants, lesquels se nomment  “ les protecteurs de lˋ eau ” en défendant la riviere Missouri River contre une pollution imminente, selon Unicorn Riot.

Jusquˋ a 21 personnes ont été arreté. “ Les autorités du Dakota du Nord lourdement armées ont déployé du personnel  avec des fusils et armes dˋ assaut,  des véhicules de lˋ armée et des aérosols sur les paisibles manifestants ” décrit sur Facebook par un membre du Camp Oceti Sakowin.

Sources: telesur.com /// lefigaro.com