Translate

mardi 18 août 2015

La preuve que les USA ne sont pas sérieux dans leur lutte contre Daesh



Les frappes aériennes de l’OTAN contre l’armée serbe de Bosnie ont eu lieu dans la période du 30 août au 20 septembre 1995. Elles ont été effectuées par 400 avions et missiles de croisière Tomahawk au nom de mercenaires musulmans amenés par les Etats-Unis, l’Iran, l’Arabie Saoudite et la Turquie pour lutter contre les Serbes. L’opération a atteint son objectif, qui était la destruction de 338 cibles terrestres serbes (les concentrations de blindés, les batteries d’artillerie lourde, les colonnes d’infanterie motorisée en mouvement, etc..).

Les bombardement de l’OTAN de la Yougoslavie ont été effectués dans la période du 24 mars au 10 juin 1999 et ont entraîné la mort de 5 à 10 000 Yougoslaves militaires et civils, la neutralisation de 40 % des armes les plus avancées du monde des forces terrestres de l’armée yougoslave, et la destruction de 60 % de la capacité industrielle du pays, des centrales thermiques qui approvisionnent la population en chauffage, des ponts sur le Danube, des nœuds ferroviaires. L’opération a atteint son objectif, en faisant évacuer l’armée yougoslave du Kosovo, que les Américains convoitaient.

Ce qui est surprenant, c’est que depuis plus d’un an, les Etats-Unis avec leurs alliés de l’OTAN (Turquie, Canada, Grande-Bretagne, France, Allemagne et Pays-Bas), ainsi qu’avec les Émirats Arabes Unis, Bahreïn, Qatar, Jordanie, Australie, effectuent des frappes aériennes contre ISIS, sans résultat. Cela est d’autant plus surprenant que les forces d’ISIS ne comprennent que 5 à 7 000 combattants, agissant dans des zones strictement délimitées et à découvert (le plus souvent dans les régions désertiques) où le suivi et les frappes sont beaucoup plus faciles que dans l’ancienne Yougoslavie.

ISIS est organisé en détachements avec une grande mobilité tactique, composés de sous-unités de reconnaissance équipées de blindés légers (Humvee), de sous-unités blindées équipées de chars, IFV et APC, de sous-unités d’artillerie tractée, de sous-unités de transport avec des camions (pour les munitions, la nourriture, le carburant, etc.), de sous-unités de défense AA avec des canons ou mitrailleuses montées sur camions, etc..

Les quelques vidéos publiées par les médias occidentaux, ne montrent que des cibles statiques, type bunker, lors de frappes de l’aviation américaine. C’est très étrange qu’il n’y ait aucune voiture, aucun blindé, aucun combattant ISIS dans les parages de la cible.

Cela veut dire qu’il pourrait s’agir de fake, pour la bonne raison qu’il n’y a plus de bunkers en Irak. Les médias occidentaux qui diffusent ce genre de vidéos, semblent avoir oublié qu’avec l’occupation de l’Irak par l’armée américaine, les ingénieurs américains avaient reçu la tâche de faire sauter tous les bunkers construits par Saddam Hussein. Où les combattants d’ISIS ont-ils trouvé les bunkers montrés dans les vidéos ?

L’occupant américain, à partir de 2003, a mis au rebut tous les avions à réaction supersoniques ou les avions d’attaque au sol (Su-25) de la production soviétique, existant dans l’armée irakienne. Ils les ont remplacés par des avions à hélice Cessna 208 Caravan, Cessna 172 et Beechcraft T-6 Texan.
La même chose, a été faite avec les hélicoptères d’attaque iraquiens, remplacés par des Bell 206, Bell UH-1, Bell OH-58C, Bell 407. Aucun de ces appareils ne bénéficie de blindage, ni n’est armé pour le combat contre des véhicules blindés.

Or les États-Unis ont repoussé à plusieurs reprises la livraison de 36 avions F-16 block 52, payés par l’Iraq en 2011. Les quatre premiers F-16 ne sont arrivés à la base aérienne irakienne de Balad qu’en juillet 2015, le reste devant arriver en 2018. Idem pour les 36 AH-64E Apache que l’Irak a achetés aux Etats-Unis et qui n’ont toujours pas été livrés.

Mise devant l’obligation de combattre ISIS, l’Irak avait demandé l’aide de la France, mais celle-ci, suivant le modèle des Mistral, a refusé de fournir des hélicoptères d’attaque Tigre, pour ne pas offenser les Etats-Unis.

Pourquoi les Etats-Unis font-ils tout leur possible pour que l’Irak, qui se trouve en première ligne dans la lutte contre ISIS, n’ait pas d’avions de combat? C’est tout simplement parce qu’ils savent qu’avec ces avions l’Irak neutraliserait à elle seule ISIS dans les deux mois. Et puis cela dévoilerait le bluff U.S. et ses alliés au sujet d’ISIS.

La Russie a compris les véritables intentions des Etats-Unis et a été le seul État à soutenir les forces luttant véritablement contre ISIS. Elle a immédiatement signé un accord avec l’Irak pour la livraison de 56 hélicoptères d’attaque Mi-28 NE et Mi-35 (24 hélicoptères russes opèrent déjà actuellement). Une vidéo irakienne, montre comment se déroule maintenant un vrai combat entre un hélicoptère irakien Mi-35 et une colonne ISIS.

La Russie a également livré à l’Irak 12 avions Su-25, des pilotes iraniens sont sur ces appareils. D’autre part, grâce à un accord négocié par la Russie, 7 autres avions Su-25 iraniens devaient retourner en Irak pour combattre ISIS. Ils sont arrivés à la base aérienne de Balad, le 13 juillet 2015.

Par Valentin Vasilescu

Source: Traduit par Réseau international