Translate

samedi 18 mars 2017

Pékin critique le déploiement du THAAD

 
S’opposant encore une fois au déploiement du système antibalistique THAAD des États-Unis en Corée du Sud, la Chine a déclaré qu’il violait sa sécurité nationale.
L’opposition de Pékin intervient un jour après que Séoul a confirmé l’arrivée du radar en bande X du THAAD en Corée du Sud.
Un jour avant la première visite officielle à Pékin du secrétaire d’État américain Rex Tillerson, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, a déclaré ce vendredi 17 mars que la position de son pays envers le système antibalistique THAAD n’avait pas changé.
Selon les médias locaux, Rex Tillerson doit s’entretenir avec le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi du déploiement du système THAAD en Corée du Sud.
« Pékin dispose de raisons suffisantes et logiques pour s’opposer au déploiement du THAAD en Corée du Sud. Nous appelons, une fois de plus, les parties concernées à respecter les préoccupations logiques de la Chine et à renoncer à l’installation d’un tel système en Corée », a dit la porte-parole de la diplomatie chinoise.
« Nous ne nous opposons pas à ce que la Corée du Sud prenne des mesures pour assurer sa sécurité. Mais ces mesures ne doivent pas nuire aux intérêts sécuritaires de son voisin », a-t-elle précisé.
Pour rappel, les États-Unis ont déployé les premiers éléments de leur système THAAD en Corée du Sud le lundi 6 mars.
Source: parstoday.com