Translate

jeudi 15 décembre 2016

Netanyahou prévient l'Iran : «Nous ne sommes pas un lapin, nous sommes un tigre»


Benjamin Netanyahou a mis en garde la République d'Iran qu'elle se mettrait en danger si elle venait à menacer Israël. Sa réaction intervient après les menaces du guide suprême Ali Khamenei sur la possible destruction du «régime sioniste».

Lors de la visite de Benjamin Netanyahou au Kazakhstan, le 14 décembre, le président kazakh Nursultan Nazarbaïev a demandé au Premier ministre israélien si il souhaitait faire passer un message au président iranien qui est attendu dans le pays la semaine suivante. 

La réponse cinglante du dirigeant de l'Etat hébreu ne s'est pas fait attendre : «Ne nous menacez pas, nous ne sommes pas un lapin, nous sommes un tigre. Si vous nous menacez, vous vous mettez en danger.»
Il a ajouté sur un ton plus apaisé que si l'Iran changeait sa politique envers Israël, alors Israël changerait la sienne. Lorsque le président kazakh lui a demandé si il pensait vraiment que l'Iran voulait détruire Israël, Benjamin Netanyahou a répondu laconique: «Oui, je le crois.» 
La nouvelle passe d'armes entre Tel Aviv et Téhéran avait débuté quelques heures auparavant, avec un message posté sur Twitter par le guide suprême de la Révolution islamique Ali Khamenei dans lequel on pouvait lire : «Si les musulmans et les Palestiniens s'unissent et combattent, le régime sioniste n'existera plus d'ici 25 ans.» 

La possibilité que les Etats-Unis se retirent de l'accord sur le nucléaire iranien, comme Donald Trump a menacé de le faire, représente une nouvelle pierre d'achoppement entre l'Iran et Israël. Benjamin Netanyahou a fait savoir qu'il était impatient de discuter avec le milliardaire à propos du «mauvais» accord, ajoutant qu'il avait «cinq choses en tête» susceptibles de le faire annuler. 

Le 11 décembre, le ministre de la Défense iranien avait mis en garde le régime sioniste si le futur président américain poursuivait dans cette voie : «Cela signifierait la destruction du régime sioniste [...] qui impliquerait toute la région et mènerait à une guerre mondiale.»

Source: rt