Translate

vendredi 28 août 2015

Bank of America prédit la chute du yuan de 35%.

Selon la banque d'investissement américaine, le marché boursier chinois devrait continuer sa chute pendant un ou deux mois. La reprise du marché boursier chinois sera de courte durée, les interventions du gouvernement étant trop chères pour être durables, estiment les experts de la Bank of America (BofA). Selon David Cui, stratège de la BofA, l'indice composite de la Bourse de Shanghai devrait chuter de 35% avant que les actions des sociétés chinoises deviennent attrayantes. L'expert estime que les actions chinoises sont surestimées compte tenu de l'affaiblissement de l'économie nationale. "Dès que les gens comprendront que le gouvernement renonce aux interventions sur le marché boursier, beaucoup d'investisseurs recommenceront à vendre leurs actions", a indiqué M.Cui. D'après l'analyste, la société China Securities Finance Corporation Limited (CSF), prestataire national de services d'opérations sur marge, qui fournit des liquidités au marché grâce aux crédits de la Banque populaire de Chine, arrêtera ses interventions directes sur le marché d'ici un ou deux mois. L'indice Shanghai Composite a clôturé vendredi en hausse (+4,8%) pour la deuxième fois d'affilée. Jeudi, cet indice s'est adjugé 5,3%. Selon l'agence Bloomberg, le rebond du marché et la récente hausse du yuan s'explique par la reprise des interventions du gouvernement. D'après les analystes, Pékin souhaite stabiliser le marché boursier à la veille du défilé militaire qui aura lieu le 3 septembre à l'occasion du 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. "La Chine veut sauver la face à la veille du défilé. La hausse du yuan montre que les autorités souhaitent rassurer les marchés et diminuer les attentes de dépréciation ultérieure du yuan", note l'analyste de Brilliant&Bright Investment de Hong Kong, Daniel Chan, cité par des médias. "On dit que des courtiers sont chargés par le gouvernement chinois de racheter des actions pour soutenir le marché", a pour sa part affirmé Gerry Alfonso, un courtier shanghaïen de Shenwan Hongyuan Group. Source: Sputnik