Translate

lundi 6 avril 2015

Yémen: Ansarallah avance à Aden et menace de viser le pétrole saoudien

L' armée yéménite appuyée par les forces révolutionnaires Ansarullah (Houthis) au Yémen se sont emparés dimanche du siège de l'administration provinciale à Aden (sud), deuxième ville du pays, malgré la poursuite de l’agression saoudo-américaine contre le pays. L’armée et les Houthis "ont progressé dans la nuit à Al-Moalla", quartier du centre d'Aden, et "ont pris vers 03H00 (locale, 00H GMT) le siège de l'administration provinciale, dont le bureau du gouverneur", a indiqué une source yéménite cité par le correspondant d’AlManar. Dimanche matin, les rebelles et leurs alliés se trouvaient à proximité du port d'Al-Moalla, défendu par les miliciens fidèles au président démissionnaire Abd Rabbo Mansour Hadi réfugié en Arabie saoudite, selon un responsable cité par l’AFP. Une coalition arabe menée par l' Arabie saoudite et appuyée par les Etats-Unis a lancé le 26 mars une agression militaire au Yémen sous prétexte d’empêcher l’armée et les Houthis de s'emparer d'Aden après avoir pris la capitale Sanaa et des régions du nord et du centre du pays. L’Arabie poursuit ses massacres Sur le terrain, les avions de chasse saoudiens ont bombardé la localité de Hajar Akach dans la province de Sanna, faisant des dizaines de victimes, a rapporté la chaine de télévision iranienne arabophone AlAlam. Le gouverneur de cette localité Abdel Latif Lamdi a affirmé que les secours ont extrait « 9 cadavres dont des femmes et des enfants ». Et d’ajouter : « des dizaines d’autres sont toujours ensevelis sous les décombres de 7 maisons détruits par l’aviation saoudienne ». Selon Al-Alam, la capitale yéménite a plongé dans l’obscurité. Les avions saoudiens ont visé la centrale d’électricité de Sanaa. Ansarallah prêt à viser le "pétrole" saoudien «Ansarullah détient des missiles très sophistiqués et précis qui sont en mesure de viser les installations pétrolières saoudiennes», a par ailleurs affirmé Hadi al-Ojaïlaki, un des dirigeants du mouvement d’Ansarallah cité par l’agence d’information iranienne Irib. «Ces missiles modifieront la stratégie de l’Arabie dans son agression actuelle contre la nation yéménite», a averti ce responsable d’Ansarallah. Selon le site d’information Naba, ce dirigeant du mouvement d’Ansarallah a souligné que: «ces missiles sont connus pour leur puissances et leur précision, et ils sont considérés comme une menace stratégique majeure contre l’Arabie et les installations pétrolières et économiques du régime des Ale-Saoud (famille régnante) et de la Force navale égyptienne». Selon Hadi al-Ojaïlaki, les appareils du renseignement des Arabes sont incapables d’identifier le nombre et le lieu de ces missiles. «En 2009, et pendant notre précédent conflit avec l’Arabie, nous ne détenions pas des munitions de guerre sophistiquées, comme celles dont nous disposons, actuellement, mais à l’heure actuelle nous sommes en mesure de menacer l’existence même des Ale-Saoud dans la région», a-t-il averti. Source: almanar.com