Translate

vendredi 29 août 2014

Ébola: On est loin de crier victoire, un premier cas au Sénégal et des chiens dévorent des restants de victimes au Liberia!

 

Des meutes de chiens ont été aperçu dévorant les restes humains de victimes du virus près de Monrovia au Liberia, selon plusieurs témoins de ces macabres scènes! Bien que des appels aient été effectué au Ministre de la Santé du Gouvernement, aucune mesure n`a été prise pour arrêter les meutes de chiens à creuser et retirer les corps des tombes selon le journal The New Dawn.

 

Le journal rapporte que... les restes des victimes d`Ébola étaient vus, dévorées par les chiens, un rappel que la guerre civile ait déjà frappé ce pays lorsque des chiens dévoraient des corps le long des routes. Le Gouvernement Liberien, par le Ministre de la Santé, avait enterré, il y a quelques semaines, des corps de victimes du virus dans des fosses communes aménagées pour les gens n`ayant pas été réclamé par leur famille.  L`enfouissement des corps s`était fait à la hâte en pleine nuit, car une demande pour un terrain avait été refusé un propriétaire dudit terrain.

 

Le danger est que les chiens peuvent transmettre le virus Ébola sans que ceux-ci développent les symptômes connus chez l`homme selon les experts médicaux! 

 

Du côté du Sénégal, un premier cas du virus est entrer dans le pays. Un jeune Guinéen est présentement en quarantaine et sous observation.


 

Le total de victimes continu à s`alourdir de jour en jour et il semblerait que le virus soit en mode de muter!

Un deuxième médecin meurt au Nigéria.

Sources: lapresse.ca  /  theextinctionprotocol.wordpress.com

Traduction Benoit Godin