Translate

samedi 29 mars 2014

Y a-t-il une odeur de Guerre?


Depuis plusieurs mois, les hôpitaux des États-Unis subissent une baisse extrême des solutions salines et injectables par intra-veineuses. Ces solutions sont essentielles pour la vie des patients. Selon la FDA ( Food and Drugs Agency ), dûe à la pénurie de la solution de chloride de sodium 0.9% , la distribution temporaire se fera à partir de la Norvège.

Cette nouvelle a été rapporté à plusieurs reprises dans les médias mais sans plus ou moins d`intérêts par le public, à cause des autres nouvelles qui sévissent aux États-Unis et dans le monde.

L`Université de l`Utah, ainsi que d`autres hôpitaux à travers le pays entier, sont très concernés à propos de cette pénurie. Ils disent que c`est comme manquer de bandages ou d`oxygène. Selon le Directeur des Prescriptions, il n`y a que 4 compagnies qui fabriquent toutes les drogues utilisées par les hôpitaux et que leurs installations de production sont désuettes et ne peuvent pas rattrapper le manque criant de produits demandé de nos jours.

D`un autre point de vue, plusieurs observateurs croient que les É-U préparent la 3 ième Guerre Mondiale impliquant des pays comme la Syrie, la Turquie, l`Ukraine, la Russie, la Chine, le Japon et tous les autres pays sous tensions et batailles féroces en cours. Alors en quoi  concerne la pénurie de solutions avec une guerre? Sur le site de Steve Quayle Alert, il y a une réponse à cette question. Voici le témoignage d`un médecin:

Cher Steve, j`ai déjà parlé avec vous récemment au téléphone du Texas en ce qui a rapport avec l`interaction que j`ai avec des gens qui ramassent mes poubelles. Je travaille comme médecin dans l`ouest du Texas et j`ai expirémenté des manques de solutions salines, dextrose et d`un médicament appellé le solumedrol ( un stéroïde potent ), qui sont indispensables pour les soins des patients. Actuellement notre pharmacie de l`hôpital n`a pas été en mesure d`acheter ces produits depuis plusieurs semaines. On nous a mentionné que cette situation se produisait aussi dans d`autres hôpitaux à travers le pays et ils n`avaient pas de dates présices pour la reprise de disponibilité. Ceci est clairement inquiétant, les rares fois que j`ai vécu cette expérience était juste avant une guerre, et non un désastre naturel. Je crois que cela est extrêmement important puisqu`ils sont les besoins de base les plus demandés dans un hôpital et sans eux, les soins apportés aux patients sont compremis.

Il y a quelque chose de gros qui est sur le point de survenir Mr. Quayle, quelque chose de vraiment GROS!!!



Traduction de beforeitsnews par Benoit Godin