Translate

vendredi 21 mars 2014

Les sanctions des États-Unis et de l’UE contre la Russie : une menace de guerre à peine voilée


Dans le discours prononcé cette semainepar le président américain, il annonçait des sanctions contre les responsables du Kremlin en représailles au référendum soutenu par la Russie en Crimée en faveur d’une sécession d’avec l’Ukraine et d’une union avec la Russie. Il a déclaré que les États-Unis et leurs alliés de l’Union européenne auraient recours à tous les moyens nécessaires, y compris l’action militaire, pour humilier et écraser la Russie.

En initiant une guerre commerciale avec la Russie et en offrant un soutien militaire à durée indéterminée et des garanties de sécurité aux régimes droitiers qui bordent les frontières de la Russie, tels l’Ukraine, l’impérialisme américain et européen met en branle une confrontation qui pourrait facilement se terminer par un désastre. Une telle confrontation crée des risques immenses et n’a aucun soutien de la part de la classe ouvrière en Europe ou aux États-Unis.

Dans ses remarques, Obama a inversé la réalité, tentant de présenter l’intervention américano-européenne en Ukraine comme une défense non-violente et de principe du droit international contre l’agression russe. Il a dit, « Ces derniers mois, tandis que les citoyens d’Ukraine font entendre leur voix, nous avons été guidés par un principe fondamental : l’avenir de l’Ukraine doit être décidé par les gens d’Ukraine [...] Et donc, la décision de la Russie d’envoyer des troupes en Crimée a entraîné à juste titre une condamnation mondiale. »

Obama a critiqué le référendum de dimanche en Crimée comme « une violation claire de la constitution ukrainienne et du droit international. » Il a ensuite annoncé : « Nous imposons des sanctions à des individus spécifiques responsables d’atteintes à la souveraineté, à l’intégrité territoriale, et au gouvernement de l’Ukraine. » Il a promis de faire passer de nouvelles sanctions pour « faire payer un prix plus élevé à l’économie russe » s’il ne se soumettait pas aux demandes de Washington.

La déclaration d’Obama est une ânerie. Ce sont Washington et Berlin qui ont conçu une provocation politique massive, armant des groupes fascistes pour prendre le pouvoir au cours d’un putsch et évincer illégalement le président Viktor Ianoukovitch. Le principal objectif de cette opération, menée en violation flagrante de la constitution et de la souveraineté ukrainiennes, et au mépris de l’opinion publique ukrainienne, était de transformer l’Ukraine en un poste avancé des puissances impérialistes, tenu par l’extrême-droite, et prêt à servir en vue d’opérations militaires et de menaces contre la Russie.

Ce n`est pas fini, les Russes apprêtent à signer avec les Chinois pour les transactions de pétrole, qui étaient auparavant payées en monnaie USD. En procédant ainsi, la chute du dollar américain est de plus en plus inévitable, les États-Unis se retrouvant détester et isoler du reste du monde. Les bourses sont instables et la chute serait pour très bientôt selon les experts. C`est à suivre...

Wikistrike