Translate

vendredi 10 janvier 2014

URGENT – ALERTE! Le réacteur No 3 de Fukushima est en fusion!


                                                                
(TRN http://www.TurnerRadioNetwork.com ) – Traduit de l`anglais par Benoit Godin

Les personnes résidents sur la Côte Ouest de l`Amérique du Nord doivent IMMÉDIATEMENT commencer à se préparer pour une autre radiation atmosphérique potentiellement meurtrière en provenance du site nucléaire Fukushima du Japon. La Tokyo Electric Power Company (TEPCO) mentionne qu`une vapeur radioactive avait soudainement débuter, émanant d`un réacteur nucléaire auparavant explosé, soit le réacteur No 3 du site du désastre de Fukushima. La TEPCO dit ne pas savoir pourquoi cela s`est produit et ne peut entrer dans le bâtiment pour voir ce qui se passé, dû aux dommages et aux radiations létales à haut niveau qui se trouvent à l`intérieur du bâtiment. Les experts disent que ceci est le début de la fusion ( point critique atteint par le combustible usagé ) qui englobe jusqu`à 89 TONNES de combustible nucléaire en fusion se libérant dans l`atmosphère et se dirigeant vers l`Amérique du Nord. La photo montrant la vapeur, les détails entiers et des moyens de se protéger suivent ci-après.

Le 28 décembre 2013, la Tokyo Electric Power Company (TEPCO) avait admit que de la vapeur avait été aperçue s`échappant du réacteur du bâtiment No 3, disant que la vapeur apparaissait provenir de ce qui était le restant du cinquième étage du bâtiment lourdement détruit. Il est reconnu que les personnes ne peuvent entrer dans ce bâtiment No 3, parce que les dommages sont sévères et le taux de radioactivité est très élevé, alors la TEPCO ne peut se prononcer sur ce qui se produit réellement à l`intérieur ou pourquoi. La TEPCO admet qu`elle ne sait pas pourquoi la vapeur est générée, mais incidément révélée le 28 décembre alors que de la vapeur avait été aperçue la première fois le 19 décembre, pour une brève période, puis encore le 24 décembre et aussi le 25 décembre.


Les experts de l`Énergie Nucléaire ont mentionné à TRN que la SEULE façon que ceci aurait pu se produire est si un matériel radioactif auparavant éjecté du réacteur lors de l`explosion de mars 2011 se serait mélangé ensemble avec d`autres matériaux et aurait débuter sa propre réaction auto-soutenue, connue sous le nom de criticité. Vous pouvez dire qu`une autre fusion pourrait ainsi se produire.

Il y a théoriquement deux possibilités qu`une fusion soit en cours:

1) Les granules de combustions radioactives, éjectées lorsque le réacteur a explosé, se sont mélangés ensemble et une mini fusion a pris place avec ces petits amas de granules. Ceci ne causerait pas un problème horrifiant et serait possiblement facile à contrôler, OU;

2) Les granules de combustions radioactives, éjectées lorsque le réacteur a explosé, se sont retrouvées dans la piscine de stockage du combustible usagé, située au dessus du réacteur et ont engendré une fusion si sérieuse qu`elles ont amené l`eau à bouillir et à s`échapper en vapeur de la piscine.

Vu qu`une vapeur soit visible, les experts mentionnent à TRN que le scénario 2 serait celui le plus probable et si c`était ça, cela serait un cauchemar absolu—PIRE que le désastre original de Fukushima! La piscine était située sur le quatrième étage au dessus du réacteur No 3, et si cela est la source de cette vapeur, la situation pourrait rapidement dégénérer hors de contrôle!


Sur le diagramme de gauche, la piscine de stockage du combustible usé n`est pas une structure fermée; c`est littéralement une piscine remplie d`eau qui sert à refroidir les combustibles usés. ( Le combustible métallique radioactif, une fois retiré du réacteur nucléaire, demeure tellement chaud longtemps pour fondre de lui-même pendant 2 à 3 années après avoir été retiré du réacteur ) Les experts ont mentionné à TRN que si de la vapeur s`échappait du bâtiment du réacteur No 3, ceci pourrait être le début de la pire radiation relâchée parce que, une fois que la piscine du combustible usé débute sa propre réaction (de fusion) , le tout deviendrait incontrôlé et incontrôlable! Pour donner un aperçu du trouble que cela apporterait, Selon TEPCO, le réacteur No 3 était chargé de 566 barres de combustions. La piscine de stockage du bâtiment No 3 contient 514 assemblages; environ 89 TONNES. Si rien ne peut être fait pour les contenir, la radiation s`échappera directement dans les airs.

Maintenant imaginez, 89 TONNES de combustible nucléaire bouillonnant et s`échappant de la piscine de refroidissement et ces 89 TONNES de combustible radioactif et mortel se retrouvent libre dans l`air. 2 à 3 jours plus tard, la Côte Ouest de l `Amérique du Nord serait "frit" par les niveaux de radiation et les " particules chaudes " qui peuvent tuer. Cette radiation a déjà atteint la Côte Ouest ( voir l`autre article à ce sujet )

Vous pouvez allez voir le PLAN d`urgence sur le site de TRN ( site anglais Url au début du texte ) ou communiquez par e-mail pour une copie française à : lechaosglobal @gmail.com