Translate

samedi 23 juillet 2016

Turquie, Erdogan sa « volte face » face à l’Occident: 1,500 militaires et familles en otage à Incirlik



En réponse à l’armada massive se dirigeant sur la Turquie pour l'attaquer, Erdogan a immédiatement riposté en prenant en otage les 1500 Américains, civils et militaires, vivant dans la base américaine d’Incirlik, au sud de la Turquie. Il garde aussi les 90 bombes nucléaires déposées dans les bunkers de la base, menaçant de céder la base avec ses bombes à la Russie en cas d’attaque venant de l’OTAN. Dès l'annonce du siège de la base américaine d'Incirlik, Obama a ordonné à l'OTAN de stopper son offensive maritime. Pendant ce temps, la flotte russe de la Mer Noire a été mise en alerte rouge, ainsi que les armées du Sud de la Russie.

Quelques 1,500 militaires et leurs membres de famille sont pris en otage à la base aérienne de Incirlik en Turquie. Ce n`est pas tout, il y a aussi un stock de bombes nucléaires tactiques ( environ 90 ) qui se trouvent dans les sous-sols de cette base. Le tout a débuté après le putsch manqué contre le Président Reccep Erdogan le 16 juillet dernier. Depuis cette date, aucune frappe aérienne contre l`ISIS nà été effectuée en Syrie et en Irak depuis cette base Turque. 

 

Cette situation extraordinaire, rapportée par des sources militaires debkafile, dans laquelle du personnel militaire Américain est virtuellement retenu captif par un gouvernement " allié ", a certaiment été à l`ordre du jour dans un appel ce mardi entre Obama et Erdogan. Le plus étrange dans cette histoire, c`est qu`aucun Officiel Américain aurait mentionné ce point publiquement - ni même par les administrations les plus critiques lors de la Convention Républicaine durant laquelle Donald Trump a été choisi candidat présidentiel.  

 

Cette base est virtuellement en état de siège par un large contengent de policiers, l`électricité a été coupé sur la base et les génératrices ne pourront pas tenir encore longtemps, faute de carburant qui arrive à sa fin. La pression proviendrait de la méthode d`Erdogan qui fait des militaires des otages et forcerait Washington à extrader Fethullah Gulen, lequel est accusé d`avoir orchestrer le coup d`état manqué depuis sa place d`asile en Pennsylvanie.


Les victimes de la stratégie d` extorsion d` Erdogan sont plusieurs unités US déployées à Incirlik sous un commandement d`esquadrons. Celui-ci inclut les spécialistes suivants: ingénierie, communications, logistiques, contrôle aérien, hôpital militaire, facilités opérationnelles, transport aérien et plus.

Depuis Trunews.com

 

La femme d`un officier non-commissionnaire  ( NCO ) prise en otage à Incirlik aurait déclaré au correspondant Edward Szall du  TRUNEWS , que son mari avait mangé seulement une petite portion samedi passé à la cafétéria de la base. Depuis, il mange de la malbouffe et des collations.

 

" Il mentionne que tout le personnel commence à être irrité; plusieurs éléments de confort étant retirés et cela affecte le gens, " toujours selon la femme de l`officier.

 

Mercredi dernier, la police bloquait toujours la porte d`entrée de la base et les génératrices électriques - qui fournissent le pouvoir aux abris souterrains qui logent les bombes nucléaires B-61 - resteraient en fonction tant qu`il y aura de l`essence.  Une dame mentionna que le Secrétaire de la Défense, Ash Carter avait plannifié un plan de transfert de tout le personnel et l`équipement de la base après dle coup manqué de vendredi soir, 16 Juillet , citant que le tout du déplacement était trop cher.

 

Le 19 Juillet TRUNEWS Rick Wiles a interviewé Hans Kristensen, le directeur du Nuclear Information Project à la Fédération des scientifiques américains, en ce qui concerne les armements nucléaires logés à la base aérienne d'Incirlik. Au cours de l'entrevue, M. Kristensen a déclaré que, pour déplacer les ogives B-61, il faudrait au minimum trois semaines en cas d’urgence, même en y affectant des services militaires d’urgence.

 

Depuis cet encerclement de la base, les "faux bombardements" contre Daech par les avions américains se sont arrêtés. Ces bombardements consistaient essentiellement à larguer des armes et des munitions, de la nourriture et divers équipements, aux "gentils terroristes", ceux qui mangent le foie de leur victime, coupent la tête à un garçon de 10 ans accusé d'espionnage, ou bien vendent des esclaves sexuelles sur les marchés. Depuis l'encerclement de la base, ces gentils terroristes n'ont plus personne pour les ravitailler. Encore une bourde des Américains, et une petite victoire pour la Syrie et la Russie.

 

Le tout est à suivre....

 

Sources: beforeitsnews.com //// numidia-liberum.blogspot.ca

Traduction Benoit Godin