Translate

samedi 23 juillet 2016

Troisième bombardement Russe en Syrie




Russian warplane bombs U.S. airbase in Syria, prompting World War 3 fears

 

Des informations assez précises évoquent un raid effectué hier par des avions de combat russes contre des positions de l’organisation terroriste connue sous le nom du Front Al-Nosra près de Tenef (Syrie méridionale)

Cette position secrète a déjà fait l’objet d’un raid aérien russe et syrien en juin 2016, suscitant une très vive tension entre Londres, Moscou et Washington. C’est l’une des causes ayant amené le Département d’État US à étendre la liste des sanctions « internationales » contre la Syrie.

 

Ce raid aérien contre une position terroriste a failli déclencher ce que l’on redoutait le plus: une confrontation militaire directe entre les États-Unis d’Amérique et la Russie.

Il s’est avéré que les bombardiers russes ont visé une position clandestine américaine servant de base logistique à l’organisation terroriste Jabhet Al-Nosra.

 

Moscou insiste qu’il a avisé à l’avance le centre de commandement de la coalition, sis en Jordanie, de son intention de cibler les organisations terroristes évoluant dans la zone ciblée. Dans les faits, une vingtaine de militaires britanniques ont quitté cette position à la hâte une journée avant le raid, confirmant que leur commandement avait reçu l’avertissement russe.

L’incident a été assez sérieux pour susciter une très forte réaction US, promptement contrée par le Chef de la diplomatie russe, Serguei Lavrov.

Le Kremlin a annoncé aujourd’hui ne détenir aucune information sur un éventuel raid aérien ayant visé une « base américano-britannique » en Syrie.

En réalité, les Russes ne cachent plus leur profonde exaspération vis à vis des comportements totalement irresponsables des pays de la coalition dans la guerre en Syrie, en soulignant l’inconséquence et la précipitation de Paris à mener un raid aérien à Minbej (Nord-Est d’Alep), dans une zone sous contrôle gouvernemental syrien, tuant plus d’une centaine de civils, ou encore le rôle croissant des « instructeurs » britanniques au sein des unités des organisations terroristes.

Ces frappes russes sur la base liée à la CIA font partie d’une tentative de la Russie pour forcer les États-Unis à cesser leur soutien à ISIS/Daech et al-Qaïda en Syrie. Elles sont aussi un signal d’avertissement que la Russie était entièrement disposée à faire face à un scénario de troisième guerre mondiale (WW3) si l’Amérique continue son soutien au terrorisme.

Nouvelles frappes des bombardiers stratégiques russes

 

 

Screen grab of shooter number two_002

 

Tu-22M3 à longue portée

 

Des bombardiers russes livrés jeudi matin un raid aérien sur les installations de l’État islamique (ISIS) en Syrie, détruisant deux postes de commandement des militants, a déclaré le service de presse russe du Ministère de la Défense.

C’est le troisième raid aérien des bombardiers stratégiques russes Tu-22M3 sur les installations terroristes en Syrie récemment. Les deux premières attaques ont été faites les 12 et 14 Juillet.

« Le 21 Juillet à 05h00, heure de Moscou, six des bombardiers Tu-22M3 à longue portée ont effectué une frappe combinée sur les installations nouvellement détectés d’ISIS près de Palmyre, ainsi que dans les régions de Es-Sukhne, Arak, Et -Teibe dans la province de Homs « , dit la déclaration du ministère.

« Selon les données de surveillance objectives, le raid aérien a détruit deux postes de commandement des terroristes, des hommes et du matériel militaire dans un abri. Les avions de combat Sukhoi Su-35 qui ont décollé de la base aérienne Hmeymim ont fourni la couverture aérienne des bombardiers à longue portée », a déclaré le ministère de la Défense.

Le ministère de la Défense a déclaré que «l’activité de reconnaissance a été intensifiée» dans ces régions, y compris la surveillance de l’espace, ce qui a permis de découvrir de nouvelles cibles et de les frapper et les détruire en temps réel« . Après avoir terminé la mission, tous les avions sont retournés en toute sécurité à leurs aérodromes. Le ministère de la Défense a déclaré que les représentants de la coalition internationale ont été notifiés à l’avance du temps des frappes aériennes et des couloirs de passage de l’aviation pour les bombardiers des forces aérospatiales russes.

 

Extrait: sansapriori.net