Translate

vendredi 22 mai 2015

Fukushima: La TEPCO devra rejetté son eau contaminée des réacteurs directement dans l`Océan Pacifique.

 

La Tokyo Electric Power Co. devra considérer de rejetter les eaux contaminées des réacteurs de Fukushima Daiichi directement dans l`Océan Pacifique. Ces eaux stockées sur le site proviennent  de la fonte des réacteurs lors de la fusion du réacteur  " meltdown" il y a 4 ans. L`Agence Internationale de l`Énergie Atomique  ( IAEA ) croit qu`il est nécessaire de trouver une solution durable au problème de gérance du traitement des eaux. L`agence des Nations-Unies fait pression pour une alternative afin de stocker ces eaux dans des réservoirs et offre ses services pour surveiller la radiation au large des côtes. “ Ceci demandera de considérer toutes les options, incluant la reprise de décharges contrôlées dans l`océan. ’

Les officiels de la Tepco utilisent encore de l`eau pour refroidir le coeur du réacteur et son carburant et les réservoirs sur le site peuvent contenir 800,000 mètres cubiques d`eau contaminée. Les ingénieurs sur le site combattent régulièrement des fissures et la perte d`eau souterraine qui engendre une contamination du sol.  La IAEA a aussi mentionné qu`elle envoyera des scientifiques pour collecter de l`eau de mer contaminée et des échantillons de sédiments au large de la côte de Fukushima pour améliorer la fiabilité des données.

‘‘TEPCO  est avisée pour produire une évaluation sur l`impact radiological potentiel  sur la population et l`environnement dû au volume d`eau rejetté contenant du tritium et tout autres résidus radionucléïdes qui se retrouveront dans l`océan pour ainsi évaluer leur importance radiologique.  L`équipe de la IAEA reconnait aussi le besoin de considérer les conditions socio-économiques. ’’

Lors de précédents rejets d` eaux contaminées de Fukushima dans le Pacifique,  les pêcheurs Japonnais et les groupes environnementalistes avaient protesté.  Les poissons pêchés au large de Fukushima étaient sujets à des tests de radiation avant la vente de ceux-ci.  La contamination de Fukushima a été mesuré sur les côtes Ouest du Canada et des États-Unis, signalant le besoin de surveillance  selon la  " Woods Hole Oceanographic Institution ", le plus grand groupe privé sans but lucratif de recherches qui étudie les océans du monde. Quoique le taux de contamination soit " extrêmement bas "  pour l`Amérique du Nord - selon ce groupe - , les océans doivent être surveillés  ‘‘ après ce qui est certainement le plus grand rejet accidentel de contaminants radioactifs de l`histoire des océans. ’’ selon Ken Buesseler, un chimiste de la marine à  Woods Hole

Source: Bloomberg

Traduction Benoit Godin