Translate

jeudi 29 janvier 2015

Les scientifiques croient que le virus Ébola aurait muté, il devient difficile à diagnostiquer.

 

 

Les chercheurs de l`Institut Pasteur en France,  lesquels ont été les premiers à identifier la propagation du virus au mois de mars 2014, cherchent à savoir s`il devient plus contagieux. Des scientifiques en Guinée qui retracent la propagation dans ce pays disent que le virus a muté.

 

Plus de 22,000 personnes ont été infectées depuis le début et 8,795 en sont décédées ( en date du 28 janvier 2015 ) en Guinée, Liberia et Sierra Leone.

 

Les chercheurs commencent à analyser des échantillons de sang des patients en Guinée. Ils retracent comment le virus pourrait muter et essaient d`établir si celui-ci se transmet plus facilement d`une personne à l`autre.

 

“ Nous savons que le virus est souvent en changement, ” selon le généticien, le Dr Anavaj Sakuntabhai.

 

“ Cela est important pour le diagnostique des nouveaux cas et de leurs traitements. Nous devons savoir comment ce virus évolue pour pouvoir demeurer dans la course avec notre ennemi. ”

 

Ce n`est pas inusuel pour voir des changements chez des virus sur une période de temps. Ébola est un virus du type RNA - comme l` influenza -  lequel possède un très haut taux de mutation. Ceci fait en sorte que le virus devient plus apte à s` adapter et d `élever son potentiel pour devenir plus contagieux.

 

“ Nous avons maintenant plusieurs nouveaux cas qui  n`ont pas aucuns symptômes apparents, dans des cas asymptomatiques, ”  toujours selon le Dr Anavaj Sakuntabhai.

 

Source: bbc.com

Traduction Benoit Godin