Translate

jeudi 22 mai 2014

Coup d`État en Thaïlande et Loi Martiale décrétée

Ça chauffe à nouveau en Thaïlande. Mardi, l'armée a décrété mardi la loi martiale dans le royaume, après des mois de crise politique et des manifestations anti-gouvernementales qui ont fait 28 morts et des centaines de blessés.

«Déclarer la loi martiale n'est pas un coup d'État», mais vise «à restaurer la paix et l'ordre public», assure l'armée dans cette annonce faite au petit matin sur la télévision qu'elle contrôle. Elle avait déjà menacé d'intervenir dans la crise, jeudi dernier, après la mort de trois nouveaux manifestants. «Le public ne doit pas paniquer et continuer à vivre sa vie normalement», conseille l'armée, alors que des soldats étaient en cours de déploiement dans Bangkok en début de matinée.

Les manifestants pro-gouvernementaux rassemblés dans une banlieue de Bangkok ont peu après affirmé être «encerclés» par des militaires. «Nous sommes encerclés par des militaires de toutes parts», a déclaré à l'AFP Jatuporn Prompan, meneur des Chemises rouges.

L'annonce de la prise de contrôle du gouvernement par l'armée s'est quant à elle faite directement par la voix de son chef, le général Prayuth Chan-ocha, qui a expliqué que l'armée devait restaurer l'ordre et lancer des réformes, deux jours après l'instauration de la loi martiale. Peu après le coup d'État, c'est un couvre-feu que l'armée a imposé à partir de jeudi soir, qui se tiendra entre 22 heures et 5 heures du matin, de même que les radios et télévisions doivent cesser d'émettre leurs programmes. «Afin de donner des informations exactes à la population, toutes les radios et les télévisions doivent suspendre leurs programmes», a lu un porte-parole de l'armée à la télévision nationale, qui a déjà cessé ses programmes et ne montre plus que des photos de militaires sur fond blanc. L'interdiction de rassemblements de plus de 5 personnes a en outre été prononcée.


Sources : Le Figaro.fr et Wikistrike