Translate

dimanche 22 janvier 2017

Les essais nucléaires de la Corée du Nord risqueraient de réveiller un supervolcan


À la veille du sixième essai nucléaire souterrain en Corée du Nord, je reviens sur un article paru en Septembre 2016 sur le danger de réveiller le super volcan du Mont Paetku.

//// La Corée du Nord a procédé à son 5ème essai nucléaire le 9 septembre 2016. Si la puissance de la bombe donne des sueurs froides aux pays frontaliers, elle inquiète aussi les volcanologues. Les ondes sismiques engendrées par les explosions pourraient en effet réveiller le Mont Paektu, un supervolcan situé à une centaine de kilomètres du site des tests. 


La Corée du Nord maîtrise l'atome et le clame haut et fort : le pays a procédé à son 5ème essai nucléaire le vendredi 9 septembre 2016. Mené à l'occasion du 68ème anniversaire de la fondation de la République populaire démocratique de Corée, il s'agit du test le plus puissant jamais réalisé par le régime de Kim Jong-un. D'une puissance équivalente à 10 kilotonnes de TNT (à peine moins que la bombe d'Hiroshima), l'engin nucléaire a provoqué un tremblement de terre de magnitude 5,3 sur l'échelle de Richter au niveau du Pungyye-ri, le site d'essai nucléaire nord-coréen.


À priori, bien que ces expériences menacent la stabilité politique de la région, tout ceci ne regarde que la Corée du Nord. Sauf que le site de Pungyye-ri se situe à 110 km du Mont Paektu, un volcan endormi situé entre la Chine et la Corée du Nord. Et que les secousses engendrées par les tests semblent augmenter la pression à l'intérieur de la chambre magmatique, la fragilisant au passage. À tel point que les volcanologues, craignent qu'une autre détonation d'une puissance similaire finisse par réveiller le volcan.


Une éruption du Mont Paektu recouvrirait le monde de cendres.

Si, pour l'heure, les Nord-coréens ne maîtrisent "que" des bombes atomiques standards, il est à craindre qu'ils parviennent prochainement à mettre au point une bombe à hydrogène (ou bombe thermonucléaire). Or, ce jour-là, les secousses provoquées par l'explosion atteindront une magnitude de 7 sur l'échelle de Richter. "Les chercheurs estiment qu'un tel événement suffirait pour que le magma de la chambre transperce la roche et explose à la surface", souligne ainsi le site IFLScience. 

Or, les conséquences d'une éruption du Mont Paektu, haut de 2.740 mètres, pourraient être dramatiques, car le volcan traîne un lourd passé. En 946 après J.C. sa dernière grosse éruption fût ainsi l'une des plus puissantes de notre ère. Le réveil du Mont Paektu dévasterait donc non seulement la Corée du Nord et une partie de la Chine, mais recouvrirait de cendres la majorité de la planète, bouleversant ainsi le climat terrestre. 


S'il ne respecte pas les réglementations sur les tests nucléaires, espérons donc que Kim Jong-un soit sensible au caractère sacré du volcan. En effet, d'après la propagande nord-coréenne, son père Kim Jong-il serait né dans une cabane sur les flancs du Mont Paektu. 


Source: maxisciences.com