Translate

mardi 20 décembre 2016

Israël / Hezbollah une nouvelle guerre?




L’ancien chef du conseil israélien de sécurité, le commandant général Giora Eiland, a évoqué la puissance militaire croissante du Hezbollah libanais. Il a insisté sur le fait qu’Israël ne pourra plus supporter une nouvelle guerre avec le Hezbollah, c’est pourquoi il doit éviter les provocations.
Ce général israélien a conseillé à Tel-Aviv d’éviter tout geste provocateur envers le Hezbollah. Il n’y aura, a-t-il insisté, aucune chance de réussite en cas de conflit avec ce mouvement. Il a évoqué la  puissance militaire croissante du Hezbollah libanais.
Le général Giora Eiland qui s’exprimait sur la chaîne 10 d’Israël a précisé que «Tel-Aviv doit avoir peur non parce que le Hezbollah peut avoir accès aux armes de destructions massives, mais parce qu’il possède plus de 130.000 missiles de tout type et de toute portée.
Revenant sur les attaques israéliennes en Syrie, ce général israélien les a qualifiées de «  petites » et « très calculées » pour ne pas provoquer la réaction directe de Damas.
Il a évoqué ensuite les déclarations tenues par le ministre israélien des affaires militaires, Avidgor Liberman. Ce dernier déclarait qu’ « Israël ne permettra jamais l’accès du Hezbollah aux armes sophistiquées ». Eiland a précisé que ce discours est un aveu indirect d’impuissance du fait de la puissance militaire du Hezbollah grandissante.
Revenant sur la guerre syrienne, cet ancien chef du conseil israélien de sécurité a déclaré qu’avec la fin de la guerre en Syrie, le Hezbollah en sortirait comme l’un des vainqueurs. Cette situation ne serait pas, à ses yeux, en faveur d’Israël qui se trouve devant un choix plus difficile car Tel-Aviv n'est pas en mesure de déclencher une guerre contre le Hezbollah.
Dans le même temps,  le Hezbollah a dit posséder des preuves indiquant que les Etats-Unis et l’Arabie saoudite soutiennent le groupe terroriste de Daech.
Le président du conseil exécutif du Hezvollah, Seyyed Hachem Saffieyddin a insisté sur le fait que ce mouvement dispose de documents bien étayés du soutien des Américains et des Saoudiens à Daech.
Ce soutien vise, a-t-il précisé, à faire survire cette menace en Syrie et en Irak et  à tout pays qui s’oppose aux politiques américano-occidentales. 
Source: parstoday.com