Translate

mercredi 30 novembre 2016

Le Yémen sous bombes "interdites"



Selon la chaîne arabophone iranienne, Al-Alam, les appareils saoudiens ont largué ce mercredi 30 novembre des bombes à sous-munition sur la ville yéménite de Sirwah.
Il ne s’agit pas de la première fois qu'une région yéménite fait l’objet d'attaques aux bombes à sous-munition.
En dépit de la violation de toutes les conventions de guerre, l’Occident continue d’apporter son soutien en armements au régime de Riyad.  
Selon une autre dépêche en provenance du Yémen, au moins 23 civils ont été tués ce mercredi dans des attaques au missile et au mortier menées par les mercenaires saoudiens contre des zones résidentielles à Maarib. Les affrontements font aussi toujours rage à Taez et un nouveau groupe terroriste a été identifié à Sanaa.
La chaîne d’information yéménite Al-Massira a rapporté que les chasseurs saoudiens ont bombardé une localité dans la province de Saada.
La rage saoudienne s'explique surtout par une nouvelle défaite enregistrée sur le terrain politique ; la formation d'un gouvernement de "Salut national" au Yémen. 
De même, l’armée et les comités populaires du Yémen ont pilonné un bastion des mercenaires saoudiens dans une zone située à Taez tuant et blessant un grand nombre d’entre eux.
A l'image les combattants yéménites qui prennent pour cible les positions saoudiennes sur les frontières commune saoudo-yéménites, leurs armes et leurs tactiques sont de plus en plus perfectionnées. 

Source: parstoday.com