Translate

mardi 29 novembre 2016

Le Japon pourrait adopter le bouclier antimissile américain


Les autorités japonaises étudient le déploiement sur leur territoire du système américain de défense antimissile THAAD. Principale raison invoquée: la menace potentielle émanant de la Corée du Nord. Le ministre japonais de la Défense Tomomi Inada visitera en décembre l’île américaine Guam dans l’océan Pacifique pour prendre personnellement connaissance des capacités des systèmes THAAD dont dispose l’armée américaine.
Après ce déplacement — et en fonction des capacités financières du pays — une décision définitive sera prise pour acquérir ces nouveaux systèmes ou y renoncer. Le 19 août 2016, le ministère japonais de la Défense avait demandé pour 2017 un budget record de 51 milliards de dollars pour moderniser la défense antiaérienne, concevoir de nouveaux armements et acheter du matériel militaire moderne à l’étranger.
Trois semaines plus tôt on avait également appris que Tokyo comptait moderniser sa défense antiaérienne en raison d’une éventuelle menace émanant de la Corée du Nord. Les systèmes antimissiles japonais devraient ainsi accroître leur portée jusqu’à 30 km et seront capables d’intercepter les missiles nord-coréens Musudan.
Le programme démarrera l’an prochain avec une priorité aux systèmes qui protègent la capitale. Selon une source du ministère de la Défense, les systèmes de défense antiaérienne américains déployés dans le pays seront également modernisés prochainement. Le système américain THAAD ( Terminal High Altitude Area Defense ) est prévu pour intercepter des missiles à moyenne portée volant à haute altitude. Chaque complexe, qui se compose d’un radar antimissile TPY-2 TM, de six vecteurs, de 48 missiles d’interception, ainsi que d’un poste de contrôle et d’un générateur électrique, vaut près de 1,25 milliard de dollars.

Source: almanar.com.lb