Translate

mardi 20 septembre 2016

«Les avions de la coalition achevaient les blessés à la mitrailleuse»


Comme c'était prévisible, la trêve en Syrie n'aura pas duré bien longtemps, maximum 48h (et n'a jamais réellement était effective au final). Cette trêve négociée par les Etats-Unis et annoncé comme celle de la dernière chance était censé officiellement apaiser la situation et permettre le dialogue. Au lieu de cela, les terroristes ont violé la trêve à 300 reprises et la coalition en a profité pour aller pilonner les troupes syriennes. Le gouvernement syrien a donc du se résigner aujourd'hui à déclarer la fin du cessez-le-feu. De toute évidence, la paix n'est pas prête d'arriver dans le pays. Le prix nobel de la guerre Obama a eu ce qu'il voulait. Après plus de 5 ans de guerre, la suite des événements dans la région ne s'annonce malheureusement pas glorieuse. Fawkes


Un survivant de la « bavure » perpétrée en Syrie par les avions de la coalition internationale témoigne.

Un survivant de l’attaque menée par les avions de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis doute fort que ce fût une erreur : les avions ont poussé la barbarie jusqu’à abattre les soldats syriens blessés avec des mitrailleuses. 
Un avion de reconnaissance a d’abord survolé les positions de l’armée syrienne, peu après des chasseurs ont lancé une attaque, a raconté ce militaire syrien au site Life.ru. 

« Nous avons pensé que l’avion menait la reconnaissance des positions de Daech. Mais peu après nous avons été attaqués par les chasseurs de la coalition qui ont frappé nos chars, véhicules blindés et pièces d’artillerie. Ils achevaient avec les mitrailleuses nos soldats qui tentaient de se réfugier dans les ruelles. Chaque chasseur a tiré sur nous au moins trois missiles. J’ai vu de mes propres yeux la mort d’environ 100 soldats. Ils ont pilonné nos soldats battant en retraite. Beaucoup ont péri. De nombreux blessés ne pouvaient pas bouger », a-t-il précisé.

 Aussitôt après le raid aérien, les djihadistes sont partis à l’assaut des positions des militaires syriens. 

« Daech a attaqué nos positions, nos soldats ont été capturés. J’ai eu l’impression qu’il y avait un accord entre les Etats-Unis et Daech. Les terroristes étaient en liesse, ils tiraient des coups de feu en l’air comme s’ils fêtaient quelque chose », a ajouté le militaire.

Rappelons que samedi 17 septembre, des avions de la coalition internationale conduite par les Etats-Unis ont bombardé les positions de l’armée gouvernementale syrienne. Au moins 62 militaires syriens ont été tués et environ 100 autres ont été blessés dans cette attaque.

Le Pentagone a déclaré que l’attaque avait été menée « par erreur ». Cependant le ministère syrien de la Défense a condamné cet incident, qualifié d’agression contre la Syrie.

Source: fawkesnews.com