Translate

jeudi 21 janvier 2016

Italie: les banques dans la tourmente, un " bank run " a été observé



Avis de tempête sur le secteur bancaire italien.


 

Les titres des instituts plongent en Bourse et la récession qui a durement frappé l’Italie a fait exploser le nombre de leurs crédits détériorés, qui atteignent 350 milliards d’euros. Le niveau de capitalisation et la fragmentation du secteur bancaire italien inquiètent. Au cœur de la tourmente, la banque Monte dei Paschi di Siena (BMPS) cristallise cette inquiétude : après une baisse de 14,76 % lundi, elle a encore chuté de 14,37 % mardi à la Bourse de Milan.

 

C’est dans ce contexte qu’après les banques populaires, le gouvernement s’attaque au dossier des banques de crédit coopératif (BCC), qui gèrent 160 milliards d’euros d’épargne des Italiens et 20,5 milliards de patrimoine économique. Celles-ci ont présenté un projet d’autoréforme en dix points qui fera l’objet d’un décret législatif dans les prochaines semaines. Il prévoit la création d’une banque mère sous forme de spa avec une licence bancaire. Les 363 BCC adhéreront sous forme participative, détenant au moins 51 % du capital pour préserver leur indépendance. Par voie participative, elles contrôleront le capital et la gouvernance de cette banque mère, laquelle contrôlera leur stabilité et prendra en charge leurs risques. Cette réforme verrait la naissance du troisième groupe bancaire de la péninsule après Intesa Sanpaolo et UniCredit, et son patrimoine serait 100 % italien, 65 % de celui d’Intesa et 95 % de celui d’UniCredit ne l’étant pas.

Source: lesechos.fr