Translate

lundi 15 juin 2015

Des armes lourdes américaines bientôt stockées en Pologne?

Les Etats-Unis envisagent de stocker en Europe de l'Est, y compris en Pologne, des armes lourdes destinées à "rassurer" leurs alliés et à "dissuader" la Russie. La décision de stocker des armes lourdes américaines en Pologne sera prochainement adoptée, a annoncé samedi l'Agence de presse polonaise (PAP), citant le vice-premier ministre et ministre de la Défense du pays, Tomasz Siemoniak. Le Pentagone envisage d'implanter des stocks d'armes lourdes en Europe de l'Est à titre de réponse à une "agression éventuelle russe", a annoncé samedi le quotidien New York Times, citant des responsables américains. Selon le journal, le Pentagone pourrait y déployer des chars, des véhicules de transport de troupes et d'autres types de matériel de guerre. D'après le New York Times, il s'agit de stocker des armements pour 3.000 à 5.000 hommes. Cependant, rappelle le journal, ce projet doit encore être approuvé par le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter et par la Maison-Blanche. "C'est la première fois depuis la fin de la Guerre froide que les Etats-Unis déploieront des armes lourdes dans les nouveaux pays membres de l'Otan en Europe de l'Est qui ont autrefois fait partie de la sphère d'influence soviétique", constate le New York Times. Plusieurs pays sont retenus à cet effet: la Lituanie, la Lettonie, l'Estonie, la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie et la Hongrie. "Des négociations sont en cours sur le stockage de matériel de guerre américain en Pologne. Il s'agit d'un nouveau pas vers le renforcement de la présence des Etats-Unis dans ce pays et dans toute la région", a déclaré M. Siemoniak à l'agence PAP. "Nous menons de tels pourparlers avec la partie américaine. C'était aussi l'objet des discussions avec le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter lors de ma visite à Washington le 19 mai", a indiqué le ministre polonais cité par la radio Europe 1. "Nous œuvrons depuis déjà un certain temps en faveur d'une présence militaire américaine maximale en Pologne et sur tout le flanc est de l'Otan", a poursuivi le ministre. Selon lui, il serait bon d'avoir du matériel à proximité des zones à risque. "On m'a assuré à Washington qu'une décision à ce sujet serait prochainement adoptée", a conclu Tomasz Siemoniak. Source: sputniknews.com