Translate

vendredi 17 avril 2015

Pire que la bombe nucléaire ou que la fonte des glaces, voici ce qui pourrait entraîner la fin de l’humanité…

On pourrait intervenir avec des mesures drastiques si on le voulait, mais qui le veut vraiment?


L’extinction de l’humanité pourrait provenir de l’acidité des océans, en augmentation alarmante. C’est ce qu’une nouvelle étude relayée par nos confrères de L’Express.fr tend à démontrer.


Selon une récente étude menée par une équipe de l’Université d’Edimbourg, l’acidification des océans est plus qu’alarmante. Il s’agit de la forte concentration de dioxyde de carbone qui croît sans cesse alors que l’océan ne peut en ingérer qu’une certaine quantité.

Ce phénomène s’est déjà produit il y a 252 millions d’années à cause d’énormes éruptions volcaniques. Plus de 90% des espèces animales marines et plus des deux tiers des espèces terrestres avaient alors été rayées du globe, explique L’Express.fr.

En 250 ans, l’acidité des océans a déjà augmenté de 30%

Les récentes recherches scientifiques montrent que l’augmentation des gaz à effet de serre générée par les activités humaines est de nos jours responsable de cette acidité. Selon Matthew Clarkson, géophysicien à l’Université d’Edimbourg, les résultats « sont préoccupants ».

En 2008, le projet EPOCA (Projet européen sur l’Acidification des Océans) révélait déjà que l’acidité des océans avait augmenté de 30% en 250 ans, depuis le début du développement industriel. Concrètement, cette évolution est constatée sur la faune marine. Les coquillages et les coraux se dissolvent progressivement. Le carbonate, leur principal composant, est rongé par l’acide des océans.

Cette évolution menace toute la chaîne alimentaire, dont l’homme fait partie. Or, la pêche nourrit 820 millions de personnes dans le monde, selon la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture). Si la dernière grande extinction, dite de Permien Triasique, s’est étendue sur 60 000 ans, l’acidification des océans a joué un rôle majeur dans l’extinction de l’humanité. Il a en effet entraîné une perte massive d’oxygène et une hausse importante des températures, explique encore.

Source : L’Express.fr via levif.be.

Tout le CO2 émis lors de la combustion de pétrole, de charbon ou de gaz, ne reste pas dans l’atmosphère. D’après l’Unesco, près de 26% serait absorbé par les océans. La dissolution du CO2 dans l’eau de mer génèrerait la formation d’acide carbonique, facteur responsable de l’acidification de l’eau. Ce qui déjà engendre des disparitions d’espèces et à terme en engendre de plus en plus…

Les changements dans l’océan s’accélèrent comme jamais au court des 25 millions d’années passées !

Une petite vidéo ? Elle finira de vous convaincre !

Vidéos: https://www.youtube.com/watch?v=7jyZTu9q2rU

              https://www.youtube.com/watch?v=jvVv58Z0SdQ

 

Terminons sur une note positive, enfin qui pourrait l’être si l’homme s’en donnait les moyens :

On pourrait sauver la planète avec 1% du PIB…

Sauver la planète ne coûterait pas cher selon les experts de l’OCDE ! Dans son dernier rapport, l’Organisation des pays développés (OCDE) détaille les évolutions prévisibles pour 2030. Au menu : réchauffement, biodiversité en baisse, ressources en eau…

Quelques sujets liés à l’eau et aux océans, passionnant tout simplement :

Des déserts sur Terre beaucoup plus grand que le sahara…

Les plus grand déserts ne sont pas sur Terre mais sous l’eau. Les espaces océaniques où la faune et la flore sont presque absentes s’agrandissent encore plus vite que prévu par les modèles les plus pessimistes…

Découverte de vortex géants, dans l’océan…!

Des scientifiques américains, ont découvert au large de la Guyane et du Suriname deux tourbillons géants. C’est une découverte sensationnelle car cette partie de l’océan n’a plus aucun secret pour eux et ce phénomène ne devrait pas apparaitre..

Le gaz de Brown peut changer le monde… !

Le gaz de Brown peut changer le monde… ! « L’eau sera un jour un combustible » avait écrit Jules Verne en 1875, dans L’Ile mystérieuse. Un siècle plus tard, cette intuition qu’« il y a du feu dans l’eau » obsède les chercheurs…

D’énormes océans sous la surface de la terre …

D’énormes océans sous la surface de la terre … Des scientifiques ont découvert des océans cachés profondément à l’intérieur de la planète. Ces grandes étendues d’eau seraient situées à une profondeur de plus de 1.000 kilomètres sous la surface de la Terre…

Un vaste réservoir d’eau dans les entrailles de la Terre…

Découverte d’un vaste réservoir d’eau dans les entrailles de la Terre… En analysant l’atténuation d’ondes sismiques dans le manteau terrestre, un sismologue américain révèle, grâce au premier modèle 3D du genre, l’existence d’un réservoir d’eau aussi…

Dessalement, bientôt la mer à boire…

Dessalement, bientôt la mer à boire… L’eau douce va se faire rare ? Nous boirons l’eau de mer dessalée. C’est déjà ce que font les habitants des pays du golfe Persique et de la côte californienne… Et même les Européens, qui s’équipent de gigantesques…

Bientôt, la guerre de l’eau…

Après la guerre du feu, bientôt, la guerre de l’eau… Les hydro dollars …

Invasion de méduses géantes…

Elles mesurent 2 mètres de diamètre, elles sont au nombre impressionnant de 500 000 millions dans la mer du Japon. Mais c ’est par milliards que des méduses ont envahi un élevage de saumons en Irlande. Cette nappe vivante s’étendait sur 27 km2…

Comme toujours, c’est à vous de juger…

Dernièreemnt,  des millions de crevettes mortes se sont échouées sur la plage de Playa Brava à Iquique au Chili, laissant derrières elles une large bande de couleur rouge morbide et effrayante.

Les scientifiques sont totalement déconcertés par cette nouvelle hécatombe apocalyptique, en effet la raison de cette mortalité massive est totalement inconnue.

Source: lesmoutonsentrages.com