Translate

jeudi 27 avril 2017

Pékin/Moscou en état d'alerte



Consécutivement aux tensions qui ne cessent de monter dans la péninsule coréenne et aux menaces croissantes des États-Unis, les forces russes et chinoises ont été mises en état d'alerte. À en croire le quotidien britannique Express, le déploiement du système de missiles THAAD en Corée du Sud et les exercices navals conjoints de Washington, de Tokyo et de Séoul dans la région risquent à tout moment de déclencher une confrontation militaire d'envergure et d'embraser toute la péninsule.
Les États-Unis dont l'armada opère déjà depuis plusieurs jours dans les eaux de la péninsule ont prétexté les testes de missiles nucléaires nord-coréens pour justifier le déploiement des missiles THAAD (Terminal High Altitude Area Defense). Pyongyang a de son côté critiqué les ingérences américaines dans ses affaires intérieures et réitéré sa "détermination à poursuivre ses testes de missiles balistiques et nucléaires" et ce, en dépit des menaces US. La Corée du Nord n'a même pas écarté la possibilité d'une attaque nucléaire préventive " capable de réduire en cendres les villes américaines". 
Pour la Chine et la Russie, le nouvel aventurisme US dans la péninsule coréenne s'inscrit dans le sens des politiques bellicistes qui, depuis l'investiture de Trump, caractérise la politique étrangère de la Maison Blanche. La Chine a mis en état d'alerte ses forces dans la région et a rallié la flotte russe qui opère depuis le début de la campagne américaine dans les eaux nord-coréennes. 
Deux semaines après avoir frappé la Syrie à coup de missiles Tomahawk, les Américains ont envoyé leur flotte composée de plusieurs navires de guerre au large de la Corée du Nord. Réticente au début, la Chine s'aligne désormais totalement sur la Russie. Les forces chinoises et russes se trouvent en état d'alerte "pour défendre la Corée du Nord" sur fond d'informations qui font état d'une seconde série d'exercices militaires tenus par le Japon et les États-Unis en moins d'une semaine. Ces exercices aériens et maritimes se dérouleront dans l'ouest de l'île d'Okinawa. Sputnik évoque la présence de deux navires de guerre japonais, de deux F-15 japonais, de F-18 américains et ces appareils accompagneront l'USS Carl Vinson. Ces exercices auront lieu mercredi trois jours après les premiers exercices navals entre les deux pays. 
Source: parstoday.com