Translate

lundi 1 mai 2017

Le porte-hélicoptère japonais Izumo escortera des navires de l’US Navy



Un destroyer porte-hélicoptères de classe Izumo des Forces japonaises d'autodéfense a entamé sa nouvelle mission: assurer la protection de la flotte US déployée dans la région.

Le porte-hélicoptères Izumo est l'un de deux navires de guerre les plus récents et les plus grands de la Force japonaise maritime d'autodéfense. Il a quitté lundi le port de Yokosuka, dans la préfecture de Kanagawa, voisine de Tokyo, pour un voyage de trois mois à destination des côtes philippines et indonésiennes.
Le ministre japonais de la Défense a ordonné le début de la mission sur demande des États-Unis. L'Izumo aura pour mission d'escorter les navires de ravitaillement américains dans la zone située entre l'île de Shikoku et la péninsule de Boso. Ensuite, les navires américains se dirigeront vers la péninsule coréenne pour ravitailler les destroyers de l'US Navy équipés du système de combat Aegis.
Le porte-hélicoptères Izumo, de 19 500, tonnes a été lancé en 2015. Sa construction a duré trois ans et coûté 130 milliards de yens (environ 1,1 milliards de dollars). L'Izumo possède un pont de de 248 mètres de long et de 38 mètres de large. Il est capable de transporter jusqu'à 14 hélicoptères. L'Izumo est ainsi le plus grand navire militaire japonais construit depuis la Seconde Guerre mondiale.
La semaine dernière, la marine japonaise a annoncé que deux de ses contre-torpilleurs avaient entamé un exercice militaire avec le groupe aéronaval américain emmené par le porte-avions à propulsion nucléaire Carl Vinson, au larde de la péninsule coréenne, dans le contexte de tensions accrues avec Pyongyang.
Le Japon souhaite ainsi manifester sa solidarité envers son allié américain en dépit des contraintes imposées par sa Constitution pacifique. Auparavant, la Corée du Nord avait averti qu'elle réagirait à une éventuelle frappe préventive US contre ses sites nucléaires en détruisant les bases américaines se trouvant au Japon.

Source: sputniknews.com
Dimanche le 30 Avril, la Corée du Nord a rajouté une nouvelle menace en mentionnant que le sous-marin nucléaire américain serait coulé sur  place si des manoeuvres d' attaques étaient décelées.