Translate

vendredi 10 mars 2017

Guerre nucléaire: Le Japon " prêt à attaquer " la Corée du Nord


Suite aux derniers essais de missiles balistiques de Pyongyang, le Japon se prépare à une confrontation nucléaire avec la Corée de Nord. 




Les législateurs au Japon appellent pour  une  politique de ‘ première attaque ’ contre la République Démocratique des Gens de la Corée ( DPRK ), sous la crainte que la Corée du Nord pourrait attaquer à n`importe quel moment.


“ Si les bombardiers nous attaqueraient ou les navires de guerre nous bombarderaient, nous répliquerons,”  voici la réponse énoncée par le ministre de la Défense, Itsunori Onodera, lors d` un rencontre japonaise  pour discuter de la possibilité d`une action militaire contre la Corée du Nord.  “ Attaquer un pays lançant des missiles vers nous n`est pas différent. ”






Un rapport sur Sputniknews.com mentionne:

Une des lignes essentielles de survie de Pyongyang et son seul allié auprès des puissances majeures, la Chine, a fait appel au DPRK pour arrêter ses tests de missiles pour  " diminuer une crise imminente " selon le ministre des Affaires Étrangères,  Wang Yi à Beijing. Wang recommande aussi que la Corée du Sud et les États-Unis devraient arrêter leurs manoeuvres militaires conjointes le 7 Mars 2017, les USA ont déployé leur système de défense très controversé, le THAAD, dans la province de Seongju en Corée du Sud.

“ La Chine possède des missiles qui peuvent atteindre la Japon, donc, toutes plaintes qui pourraient survenir ne sauront recueillir la sympathie de la communauté internationale,  ” souligné par l`ancien ministre de la Défense. Concernant l`attitude changeante de  ' l`auto-défense `à considérer l`adoption d`une politique `d`attaque préventive , Onodera mentionne que,  “ la technologie a avancé et la nature du conflit a évolué. ”

Un membre du Parti Démocratique Libéral a fait écho de l`argument d` Onodera.  “ Il est temps que nous acquérions la capacité, ” selon Hiroshi Imazu.  “ Sans aucun égard, la Corée du Nord nous regardera comme des faibles, ” a-t-il mentionné. Les options incluent le déploiement des chasseurs F-35 du Japon, étant une cinquième génération de jets créés par les USA.  Le Japon a commandé 28 chasseurs conjoints, mais la livraison n`arrivera pas assez vite.  Imazu a exprimé l`incertitude à savoir de quoi serait constitué la force de déférence de la nation, soit des missiles balistiques, des missiles cruise ou des F-35.



La menace grandissante de la Corée du Nord a fait que les leaders du Japon envisagent les options de défense, même si les discussions ne sont pas toujours publiques.  “ Nous avons fait les travaux d`approches pour comment acquérir une capabilité d`attaque, ” rapporté à Reuters, selon une source  officielle anonyme japonaise. 



Source: yournewswire.com
Traduction Benoit Godin