Translate

mercredi 10 août 2016

Océan Pacifique. La flotte américaine en ordre de combat. La Russie met en alerte ses forces nucléaires

Un sombre rapport du Ministère russe de la Défense (MoD) circulant au Kremlin ce 9 Août 2016, dit que le district militaire de l’Est (EMD) a reçu l’ordre de mettre ses forces de missiles nucléaires en état d’alerte et de redéployer immédiatement toutes les forces militaires terrestres loin de leurs terrains d’entraînement secrets situés à 1.500 kilomètres de leurs bases. Ceci vient en réponse à une massive flotte navale conduite par les Américains dans l’océan Pacifique, qui, il y a quelques heures, a été placée en état d’alerte de combat pour des raisons encore inconnues. Selon ce rapport, les forces terrestres militaires impliqués dans cette haute alerte comprennent deux armées combinées et leurs grandes unités subordonnées ainsi que les formations stationnées dans le Trans-Baïkal et dans les Territoires de Khabarovsk, de l’Amour et les régions autonomes juives, tandis que les forces nucléaires impliquées sont situées dans la région du Kamtchatka et sont équipées de missiles balistiques Iskander à courte portée (nom OTAN : SS-26 Stone) qu’ils ont commencé à recevoir l’année dernière. La flotte navale massive conduite par les Américains est composée de près de 50 navires et sous-marins, 200 avions et 25.000 personnes de 26 pays qui participent au jeu de guerre biannuel dans l’Océan Pacifique, RIMPAC 2016, et qui vient juste de se terminer. Mais à 9h00 (GMT + 3) ce matin, ces forces ont été placées en ordre de combat, alors qu’en même temps, le Japon a émis un avertissement à la Chine que les liens entre leurs nations se sont détériorées. Ce rapport spécule que ce mouvement massif de guerre des États-Unis a été provoquée par la rupture des négociations entre les responsables politiques et militaires chinois et américains qui se déroulent actuellement à Qingdao, en Chine, alors qu’hier, l’USS Benfold (DDG 65) est arrivé avec les meilleurs responsables du régime Obama. Avec navires de guerre américains déjà encerclant ce que l’Occident appelle «les eaux contestées », le ministre chinois de la Défense Chang Wanquan a averti sa nation pour se préparer à une «guerre des peuples en mer», tout en ordonnant en même temps des patrouilles aériennes de combat sur ces navires. Extrait: sensapriori.net