Translate

mercredi 10 février 2016

Moscou met en garde contre une course aux armements dans la péninsule coréenne




La Russie a mis en garde mercredi contre une possible "course aux armements" dans la péninsule coréenne face à la volonté de Washington d'y déployer son système anti-missile THAAD, après le lancement d'une fusée par la Corée du Nord. "L'installation d'éléments du système global de défense anti-missile américain dans la région, caractérisée par une situation assez difficile dans le domaine de la sécurité, peut provoquer une course aux armements en Asie du Nord-est et compliquer davantage le règlement du problème nucléaire de la péninsule coréenne", a indiqué le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué.

 

"Plus globalement, cette mesure est susceptible de renforcer l'influence destructrice du système global de défense anti-missile américain sur la sécurité internationale et la stabilité", estime le ministère. Les Etats-Unis ont annoncé lundi leur intention de déployer "aussi vite que possible" leur système anti-missile THAAD (Terminal High Altitude Area Defense) en Corée du Sud. Ce système tire des missiles conçus pour intercepter et détruire des missiles balistiques alors qu'ils sont encore juste à l'extérieur de l'atmosphère ou qu'ils viennent d'y entrer. Il a commencé d'être déployé par les Américains à partir de 2008.

 

Ce système très puissant est un système "défensif", orienté "contre la menace nord-coréenne" et non pour la surveillance de la Chine, prétend Washington. La Chine s'inquiète toutefois qu'il puisse être utilisé contre elle et le considère comme une menace pour sa propre dissuasion nucléaire. Les discussions entre Séoul et Washington sur l'implantation du système antimissile devraient commencer "dans les prochains jours", selon le porte-parole du Pentagone, Peter Cook. "La décision des Etats-Unis et de la Corée du Sud de commencer des négociations officielles sur un éventuel déploiement en Corée du Sud du système antimissile THAAD suscite la préoccupation", souligne le ministère russe.

 

La Russie "constate que ces événements sont utilisés par Washington pour élargir la zone géographique pour le déploiement de son système global anti-missile", ajoute-t-il. Les Etats-Unis disposent déjà d'une batterie THAAD installée à Guam, une grande base américaine située dans le Pacifique, sous prétexte de se protéger contre toute menace de missiles nord-coréens.

 

Source: almanar.com.lb