Translate

vendredi 14 août 2015

Les métaux industriels dégringolent après les dévaluations du yuan

Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont dégringolé après les deux premières dévaluations de la monnaie chinoise, les marchés s'inquiétant de la santé économique du plus gros consommateur de métaux industriels au monde. "Il y a eu beaucoup d'attention portée aux dévaluations de la monnaie chinoise. (Elles) ont été interprétées comme le signe que l'économie du pays est dans une piètre situation et a absolument besoin d'être stimulée", a expliqué Bjarne Schieldrop, analyste chez SEB Markets. La banque centrale de Chine (PBOC) a commencé à abaisser mardi le taux de référence du yuan face au dollar et a continué à dévaluer sa monnaie face au dollar mardi, mercredi et jeudi. Cette dévaluation de la monnaie chinoise est apparue comme étant destinée à enrayer le repli des exportations du pays, après la publication de statistiques décevantes en fin de semaine dernière. Les deux premières baisses de la monnaie chinoise ont ainsi fortement pesé sur les matières premières libellées en dollar. Et, les métaux industriels, dont la Chine consomme entre 40% et 50% de la production mondiale, ont été particulièrement touchés. "Un yuan plus bas rend (les) matières premières plus onéreuses pour les acheteurs chinois. Une monnaie chinoise plus faible peut soutenir les exportations du pays, mais cela affaiblit également sa capacité à importer les matières premières" a expliqué Daniel Sugarman, analyste chez ETX. Les investisseurs ont commencé à se rassurer lorsque la banque centrale a expliqué jeudi qu'il s'agissait plus d'un "ajustement" technique de la valeur du renminbi ("monnaie du peuple", nom officiel de la devise chinoise) à la réalité du marché. Source: letemps.ch