Translate

jeudi 14 mai 2015

Des exercices navals en Méditerranée illustrent le rapprochement sino-russe

 

La presse officielle chinoise louait mardi la relation de plus en plus étroite entre Pékin et Moscou, tandis que les deux puissances lançaient conjointement des manoeuvres navales inédites en Méditerranée.

 

 

 

Ces exercices rassemblent neuf navires de guerre russes et chinois pour une durée prévue de 11 jours, a rapporté le quotidien Global Times. Du port de Novorossiïsk sur la mer Noire, les bâtiments doivent gagner mardi la Méditerranée, une partie du monde où les deux pays n'ont encore jamais procédé à des exercices militaires communs, ont précisé les médias à Pékin.


"Cela montre clairement que les deux pays vont oeuvrer ensemble au maintien de la paix et de l'ordre international de l'après-guerre", a commenté l'agence de presse Chine nouvelle, qui voit dans ce rapprochement la garantie d'une "contribution à un monde meilleur". Membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, la Chine et la Russie se sont rapprochées ces dernières années, à mesure que se creusait le fossé entre Moscou et les pays Occidentaux.


"Malgré leurs différences culturelles, les deux pays sont sur un pied d'égalité, contrairement à la relation de maître à valet qui unit les Etats-Unis et le Japon", a commenté le Global Times. Ces manoeuvres navales confirment par ailleurs la volonté de la Chine de peser militairement de plus en plus loin de son territoire. Le président djiboutien Ismaël Omar Guelleh a annoncé la semaine dernière que Pékin était en "discussion" avec Djibouti pour installer une base militaire dans ce petit pays stratégiquement situé dans la Corne de l'Afrique.


La semaine dernière à Moscou, les présidents russe Vladimir Poutine et chinois Xi Jinping ont affiché leur amitié à l'occasion du 70e anniversaire de la victoire sur l'Allemagne de Hitler. Et, lors de leurs nombreuses autres rencontres récentes, Xi Jinping et Vladimir Poutine se sont engagés à renforcer leur collaboration.

 

Avec AFP