Translate

samedi 14 février 2015

Ébola: Mise à date du 14 Février 2015 - 22,938 cas pour 9,209 décès.

Résultats de recherche d'images pour « ebola update »

 

Les  médias rapportent qu`une section de la villede Freetown a été fermé après une augmentation des cas du virus.  Des contrôles pour intensifier les recherches de nouveaux cas seront effectués de maison en maison.  

 

La transmission est plus intense dans l`Ouest du Sierra Leone, incluant la capitale Freetown et Port Loko. La moitié des districts de la Nation ont rapporté au moins un nouveau cas cette semaine. Les nouvelles statistiques ne sont pas encore disponibles pour le nombre de nouveaux cas d`Ébola enregistrés officiellement cette semaine. 

 

Au Liberia, trois nouveaux cas ont été recensé au Montserrado, qui inclue la capitale  Monrovia.

 

La Guinée a connu une troisième semaine avec des augmentations de nouveaux cas. Cette dernière semaine a été la plus élevée avec 65 cas, comparativement à 39 la dernière semaine de Janvier.  Les cas proviennent de huit districts, majoritairement de Forecariah et de la capitale, Conarky.

 

Un Vaccin: Des essais cliniques du nouveau vaccin, manufacturé par Novarax, est entré dans la Phase 1. Les essais auront lieu en Australie.

Des scientifiques ont examiné la question sur le virus Ébola; combien de temps survit le virus sur un corps d`une personne décédée et de continuer à propager l`infection sur d`autres personnes.  Ceci est très important à cause du grand nombre d`infections qui ont été rapporté dû aux enterrements des gens atteints du virus Ébola effectués dans de mauvaises conditions. Cette recherche,article anglais ici   publiée dans -  Emerging Infectious Diseases - , implique des singes et non des humains et a permi de découvrir que le virus ébola survit plus de 7 jours sur la surface du corps.

Une manutention sécuritaire est importante pour l`humain et la faune sauvage qui seraient morts du virus. La recherche démontra que le virus était présent dans la bouche, lors d`une vérification avec des tiges cotonnées, après la mort.  
Dans cette éclosion actuelle du virus, des prélèvements par les tiges cotonnées sont effectuées sur chaque personne décédée pour détecter et confirmer s`il y a  présence d`Ébola ou non.


Source: internationalsos.com/ebola/index.cfm?content_id=407
Traduction Benoit Godin