Translate

mercredi 5 février 2014

Une étude découvre que la dangereuse faille de New Madrid est ‘en vie et active’

 



La faille de New Madrid est dans la zone du milieu des États-Unis et elle est active, assez pour engendrer dans un futur proche, de grands tremblements de terre selon les spécialistes. Cette faille n`est pas encore morte selon la U.S. Geological Survey. Il y a eu de longs débats sur combien hasardeux cette faille de New Madrid pourrait causer problème. Sa zone s`étend sur plus de 240 km croisant les états de l`Arkansas, l`Illinois, l`Indiana, le Kentucky, le Mississippi, le Missouri et le Tennessee. En 1811 et 1812, il y a eu un trio de secousses sismiques enregistrant des magnitudes de 7.5 à 7.7 sur l`échelle de Richter , secouant la vallée Centrale de la rivière Mississippi. Plusieurs cheminées étaient tombé et des bateaux avaient chaviré. Les terres étaient inondées et sont devenues des marécages. Le taux de mortalité est inconnu pour cette époque, vu que la population de ce temps était très dispersée. Ce qui surprend c`est que la faille de New Madrid n`est pas située sur une plaque tectonique ou points de rencontre de plaques. Elle est au beau milieu du continent Nord-Américain. Ce n`est pas le cas de la faille de San Andrès.

Selon la USGS, une reprise des évènements comme ceux de 1811 et 1812 ont de 7 à 10% de se produire d`ici 50 ans. Mais les tremblements de terre sont souvent sournois et surgissent sans prévenir. De nos jours, un tremblement majeur le long de cette faille aurait des répercussions désastreuses, car plusieurs centrales nucléaires sont en effet construites le long du New Madrid!

Benoit Godin // extraits de Extinction Protocol