Translate

mardi 17 décembre 2013

Mystère: Le Soleil est calme et à son plus bas niveau depuis 100 ans!



Le cycle actuel de notre Soleil est le plus anémique depuis 100 ans. Bien qu`il soit à son maximum d`activités, qui se produit à tous les 11 ans, ce Cycle numéro 24 se compare au Cycle numéro 14 des années 1900 selon les recherchistes. “Personne de notre vivant avons vécu un tel cycle si faible. Alors nous apprendrons quelque chose à ce sujet,” tel sont les proposde Leif Svalgaard de L`Université Stanford dans une réunion annuelle de l `Union Américaine de la Géophysique. L`apprentissage a déjà débuter. Par exemple, les scientifiques pensent savoir pourquoi les tempêtes solaires qui se sont produites lors des éruptions du Cycle 24 ont causés peu de problèmes sur la Terre. Le Soleil émet des fois d`immenses nuages de particules réchauffées en direction de l`espace sous forme d`explosions connues sous le nom EMC (Éjection de Masse Coronale ou CME en anglais). Ces puissantes explosions qui frappent directement la Terre peuvent occasionner des tempêtes géomagnétiques, qui pourraient en retour déranger les communuications radio, les signaux GPS et même détruire le système électrique comme survenu au Québec en 1989 et qui avait durée près de 9 heures.
Mais ces effets ont été rarement observés durant ce Cycle 24, même que le nombre de EMC n`a pas été à la baisse durant cette période. L`explication des scientifiques réside dans la pression réduite présente dans notre héliosphère, cette énorme bulle chargée de particules et du champ magnétique qui englobent les particules solaires. La basse pression a permi aux EMC de prendre de l`expension et de voyager à travers l`espace selon Nat Gopalswamy du Centre des Vols de l`Espace Goddard de la NASA situé à Greenbelt, Md. Les EMC du Cycle 24 sont en moyenne 38 pourcent plus énormes que celles du Cycle précédent – une difference avec de réelles conséquences pour nous vivant sur la Terre. “Lorsque les EMC prennent plus d`expension, le champ magnétique à l`intérieur de ces EMC ont une plus faible puissance,” selon Gopalswamy. “Alors lorsque nous avons des champs magn.étiques plus faibles, ceux-ci causent des tempêtes géomagnétiques de faibles intensités.” –Traduit de Space.com par Benoit Godin