Translate

lundi 2 janvier 2017

Séoul tient les plus importants exercices d’artillerie au monde


La Corée du Sud a mené des exercices d’artillerie qu’elle estime être les plus importants au monde. Le but de ces exercices est de s’entraîner à écraser l’artillerie du voisin du Nord.

La province de Gyeonggi, frontalière avec la Corée du Nord, a été le théâtre d'exercices d'artillerie sans précédent, a annoncé le Commandement des troupes terrestres des Forces armées de la République de Corée. 


Les USA et la Corée du Sud lancent des exercices visant la Corée du Nord Les manœuvres ont réuni 38 divisions d'artillerie. Au total, les tirs ont impliqué 228 canons de différents types d'artillerie de 155mm, dont des canons d'artillerie automoteurs de type K-9 et K-55, des obusiers KH-179 ainsi que des radars de contrebatterie. Comme le précisent des représentants des militaires sud-coréens, ces exercices ont été les plus importants au monde en termes de nombre d'unités d'artillerie employées simultanément dans un endroit précis. Au total, 887 obus ont été tirés. Pendant les exercices, les militaires sud-coréens se sont entraînés à réaliser des frappes de riposte et à écraser l'artillerie de la Corée du Nord. Selon le scénario, Pyongyang a lancé plusieurs obus sur le territoire de la Corée du Sud. Les radars de contrebatterie ont détecté d'où le feu avait été ouvert et ont tout de suite éliminé l'agresseur. 

 Corées: Ban Ki-moon redoute un dérapage aux conséquences dévastatrices À Séoul, on a indiqué que n'avaient impliqué dans les exercices qu'un dixième de l'artillerie équipant les troupes terrestres sud-coréennes, envoyant ainsi un signal fort à la Corée du Nord. La Corée a été divisée en deux États après la Seconde Guerre mondiale. La guerre qui a éclaté entre la Corée du Nord et la Corée du Sud en 1950 s'est conclue par un armistice en 1953. Le président sud-coréen Kim Dae-jung a lancé une politique de rapprochement avec Pyongyang en 1998. Les relations entre les deux Corées s'aggravent régulièrement soit en raison des accusations mutuelles de frappes, soit suite à des manœuvres conjointes américano-sud-coréennes. 

Source: sputniknews.com