Translate

jeudi 5 décembre 2013


Fortuitement ! Une étude découvre

l’imposture de la chimiothérapie               

 
Suite à toute opération de chimiothérapie, les tumeurs cancéreuses se développent de plus en plus rapidement. Accidentellement, des chercheurs aux États-Unis ont découvert récemment la vérité fatale sur la chimiothérapie en cherchant pourquoi les cellules cancéreuses de la prostate sont assez dures à éradiquer par les méthodes conventionnelles de traitement. Selon cette étude, la chimiothérapie tend à induire la libération d’une protéine (WNT16B) dans les cellules saines qui aide à favoriser la survie et la croissance des cellules cancéreuses.


L’inutilité de la chimio dans le traitement et la guérison du cancer

Inutile plutôt dangereux si on croit les découvertes de cette étude, le traitement chimio active surtout la croissance et l’étendue des cellules cancéreuses, les rendant beaucoup plus difficiles à les éliminer une fois que la chimiothérapie a déjà été démarrée.
On savait déjà que les traitements à base d’une chimio n’étaient qu’une vaste escroquerie, mais à travers cette étude nous pourrions en avoir la preuve décisive. Non seulement la chimiothérapie, étant la méthode standard de traitement du cancer actuellement est, selon l’étude un fiasco total. Publiées dans le journal Nature Medicine, les choquantes découvertes qui, sans surprise, ont été ignorées de la communauté scientifique dominante, éclairent en détails la manière dont la chimiothérapie obligent les cellules saines à libérer une protéine qui alimente en vérité les cellules cancéreuses et les fait prospérer et proliférer.

Le scandale du siècle est déjà dénoncé par Le Dr André Gernez depuis des décennies !!!

La Chimio & l’ADN font une liaison fatale


Et comme ceci ne suffisait pas, la chimio endommage également l’ADN des cellules saines de façon irréversible, préjudice à long terme qui persiste longtemps après la fin du traitement par chimio. L’action combinée de la destruction de cellules saines et la promotion de cellules cancéreuses fait techniquement de la chimiothérapie plus un protocole de création de cancer qu’un protocole de traitement cancéreux, par définition, fait qui devrait retenir l’attention de quiconque est personnellement impliqué, soit pour lui-même en ayant un cancer, soit parce qu’il connaît quelqu’un d’autre qui en est affecté.
Quand le WNT16B (la protéine) est sécrétée, elle interagirait avec les cellules cancéreuses proches et les ferait grossir et se multiplier, mais le plus important c’est que ces mêmes tumeurs deviennent plus résistantes à une thérapie ultérieure.
Le Dr Glenn Warner, décédé en 2000, un des plus grands spécialistes du cancer aux États-Unis disait :
« Nous avons une industrie à plusieurs milliards de dollars qui tue les gens simplement pour un gain financier. Leur idée de recherche est de voir si deux doses de ce poison valent mieux que trois doses de ce poison. »

Dispenser la chimio augmente les chances de récupérer sa santé


En effet, cela veut dire que la technique de la chimiothérapie tout entière n’a pas en réalité aucune valeur, et qu’elle est en fait au complet détriment du patient cancéreux. Celui qui cherche vraiment à guérir d’un cancer évitera la chimio, et recherchera une voie alternative. Laquelle peut comprendre les traitements alternatifs du Dr Gerson ou la cure de Breuss ou les aliments et nutriments anti-cancer comme le curcuma ou encore des traitements à base de fortes doses de vitamine C et la vitamine D…
Une étude similaire publiée l’année dernière révélait déjà que toute manipulation dirigée contre les tumeurs peut par inadvertance augmenter le nombre de tumeurs métastatiques, c’est ce qui tue les patients au bout du compte, cette autre étude a conclu que les drogues anti-cancer, qui sont habituellement données en même temps que la chimiothérapie engendrent des métastases.


J`ai suivi une amie qui avec plusieurs cancers, avait de la chimio régulièrement. À la fin de 2010, son médecin lui annonce qu`elle avait un cancer myélome multiple. Ce cancer s`attaque directement dans les os et détruit la moëlle osseuse. Enter Noël et le Jour de l`An, le pronostic tombe: il lui reste mons de 2 ans à vivre. Affolée de la nouvelle, elle m`appelle en pleurs et demande de trouver une réponse sur le Net. Je trouve le Broccoli et le Graviola, deux super anti-oxydants naturels.

Elle signe une décharge au médecin pour arrêter sa chimio qui lui brûle les bras et la rend malade. Elle bouffe une quantité de broccoli et prend aussi du Graviola. Le médecin réclame au moins une transfusion de moëlle pour ajouter des mois à sa vie. Lors du premier essai, les plaquettes étaient trop basses. Au deuxième essai, le docteur la rappelle d`urgence et lui demande ce qu`elle a fait.

Eh bien, son cancer a totalement disparu et elle est devenue enceinte dans les mois qui ont suivi. Son médecin ne comprend pas et lui a dit que cela était impossible, dû aux multiples interventions qu`elle a subit avec tous ces cancers. Aujourd`hui 3 ans après la déclaration d`espérance de vie racourci, elle est heureuse, mariée et mère  d`une belle petite fille! Retrouvez les informations du Graviola dans un autre article.     Benoit Godin