Translate

dimanche 14 février 2016

L' Iran et l' Irak mettent en garde l' Arabie saoudite contre toute invasion terrestre en Syrie

L' Arabie saoudite doit se montrer très prudente en procédant à des exercices militaires dans la région, a déclaré samedi Ahmed al Assadi, porte-parole des forces de mobilisation irakiennes (Hached Chaabi) qui luttent contre les groupes takfiristes en Irak. Les médias avaient antérieurement annoncé que l'Arabie saoudite entamait dans le nord du pays un exercice militaire d'envergure baptisé North Thunder. L'exercice réunit les forces terrestres et aériennes de l'Egypte, du Soudan, de la Jordanie et d'autres pays arabes et musulmans qui font partie de la coalition formée par Riyad. "Des médias ont fait état de manœuvres militaires suspectes menées par l'Arabie saoudite et par plusieurs autres pays évoluant dans son orbite près des frontières occidentales de l'Irak. Nous voulons leur dire clairement, au nom de tous les combattants de la résistance irakienne, que les frontières de notre pays se transformeront en cimetière pour quiconque s'en approchera ou mettra le pied sur le sol irakien", a déclaré Ahmed al Assadi, cité par la chaîne de télévision Al Sumaria. En décembre 2015, l'Arabie saoudite a annoncé la mise en place d'une coalition « antiterroriste » réunissant 34 pays. Le 4 janvier dernier, un conseiller du ministre saoudien de la Défense, Ahmed Assiri, a fait savoir que son pays était prêt à envoyer des troupes terrestres en Syrie afin de combattre Daesh, mais à condition que ce projet soit approuvé par les Etats-Unis. Bahreïn et les Emirats arabes unis ont annoncé leur intention de prendre part à cette opération. Cette dernière pourrait être lancée en coordination avec la Turquie. Source:sputnik ///// Il est à noter que des avions de combat de l' Arabie saoudite sont déjà positionnés en Turquie. ///// L' Iran a mis en garde dimanche l'Arabie saoudite contre l'envoi de troupes en Syrie après le déploiement d'avions de combat saoudiens en Turquie, a rapporté la chaîne de télévision iranienne en arabe Al-Alam. "Nous ne permettrons certainement pas que la situation en Syrie évolue conformément à la volonté des pays malveillants. Nous prendrons les décisions nécessaires le moment venu", a déclaré l'adjoint du chef d'état-major des forces armées, le général Massoud Jazayeri, à la chaîne Al-Alam. "Les terroristes qui se battent en Syrie sont les hommes de l'Arabie Saoudite ou des Américains, des Israéliens ou encore des forces réactionnaires de la région", a déclaré M. Jazayeri. A partir "de quel pays, sinon la Turquie, ces terroristes entrent en Syrie? Quels pays, si ce n'est les pays réactionnaires arabes, les soutiennent?" a-t-il demandé. "Aujourd'hui, avec les victoires de l'armée syrienne et des forces populaires, ils veulent envoyer des troupes en Syrie, mais il s'agit d'un bluff et d'une guerre psychologique", a ajouté M. Jazayeri. "L'Arabie Saoudite a utilisé tout ce qu'elle avait en son pouvoir, et aujourd'hui non seulement en Syrie mais aussi au Yémen elle a échoué", a-t-il ajouté. Ryad a déployé des avions de combat sur une base aérienne en Turquie sous prétexte d’"intensifier ses opérations contre Daesh en Syrie". Un responsable militaire saoudien a pour sa part déclaré que le royaume était prêt à dépêcher des troupes au sol en Syrie dans le cadre de la coalition américaine. La Turquie de son côté bombardé des positions kurdes syriens dans le nord de la Syrie, non loin de la frontière turque. M.Jazayeri a en outre démenti les informations selon lesquelles il y a un différend entre l’Iran et la Russie sur la Syrie. Il a fait état d’une coopération totale entre Téhéran et Moscou au niveau politique et militaire. Et d’ajouter : « l’Iran appuie la présence russe sur la scène syrienne vu qu’elle donne un coup de force à la Syrie : peuple et gouvernement ». Avec AFP + AlAlam